Social

Gabon : Reprise de service à Maurel & Prom

Libreville, Vendredi 24 Mars 2017 (Infos Gabon) – Les activités ont repris au sein de cette compagnie pétrolière au terme d’un procès-verbal de conciliation tripartite entre l’entreprise, le personnel et l’Etat.

Après un mois de grève, les choses sont revenues à la normale à la compagnie pétrolière Maurel & Prom. Cette reprise d’activités est l’heureux aboutissement des négociations conclues par la signature d’un procès-verbal tripartite signé à Libreville.

Christophe Blanc, directeur général de l’entreprise, des représentants du personnel, et le gouvernement représenté par Pascal Houagni Ambourouet, ministre du Pétrole, et Eloi Nzondo, ministre du Travail, ont signé au bas dudit document pour mettre un terme au mouvement de débrayage qui paralysait la structure depuis plusieurs semaines.

Contrairement aux exigences des employés, sous l’impulsion de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), qui avaient mis à pris la tête de Christophe Blanc, l’accord maintient ce dernier à son poste. En échange, les salariés ont obtenu l’annulation du projet de licenciement de 11 d’entre eux ayant observé un mouvement de grève en septembre dernier à l’initiative de l’ONEP. Le personnel obtient également une amnistie pour le dernier mouvement de débrayage.

L’ONEP est par contre perçue comme étant la principale perdante dans cette affaire parce qu’ayant été écartée des négociations. Car, jugée trop radicale dans ses positions. «Personne n’a gagné, personne n’a perdu. C’est la compagnie qui a gagné. Ce sont les travailleurs qui ont gagné. C’est le Gabon qui a gagné», s’est réjoui le ministre du Travail au terme de ces négociations.

Les salariés de Maurel et Prom qui ont lancé leur mouvement le 22 février dernier, exigeaient de leur employeur une prime de bonne séparation, suite à l’arrivée au sein de la société d’un nouvel actionnaire majoritaire. Le groupe indonésien Pertamina, via sa filiale PIEP, ayant acquis 24,53 % du capital du Groupe Maurel & Prom en août 2016. Depuis le 9 février 2017, PIEP détient 72,65 % de Maurel & Prom.

La direction gabonaise de la société a alors fait savoir au personnel que cette opération n’est pas un rachat et que la compagnie reste au Gabon avec de nouvelles ambitions et de nouveaux financements pour ses projets. Une blague de mauvais goût pour les salariés qui ont tout simplement exigé que leur soit reversée leur prime de bonne séparation.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *