Politique

Gabon : Un réaménagement pour renforcer l’action gouvernementale

Libreville, Samedi 5 Octobre 2019 (Infos Gabon) – Le président Ali Bongo Ondimba a procédé vendredi à la recomposition de son équipe avec l’entrée de quatre femmes et la sortie Lambert Noël Matha.

Par un décret daté du 4 octobre 2019, le président Ali Bongo Ondimba a procédé à un réaménagement du gouvernement en reconduisant Julien Nkoghe Bekale au poste de Premier ministre, chef du gouvernement. De prime à bord, le nouveau gouvernement passe de 29 à 32 membres et connait l’avènement de nouveaux départements ministériels nés de la refonte de plusieurs avec à la manœuvre des hommes et des femmes aux compétences avérées et capables d’accompagner le chef de l’Etat dans la mise en œuvre de son ambitieux plan de relance économique.

Ainsi, Jean-Marie Ogandaga se voit reconduit à l’important portefeuille du Commerce, des Petites et Moyennes entreprises, Petites et Moyennes industries, avec le Tourisme qui vient s’y greffer. Précédemment ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics, Arnauld Calixte Engandji hérite du ministère de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires. Il remplace Lambert Noël Matha.

Justin Ndoundangoye qui officiait jusque-là comme ministre des Transports et du Tourisme voit son galon poussé en héritant du prestigieux département de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics. Reconduit comme ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat, le Pr Lee White voit pour sa part son champ d’action s’étendre avec le Plan d’affectation des terres.

L’ex-ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Suivi des grands projets, Christian Menvie M’Obame, devient ministre délégué auprès du ministre de l’Eau, de l’Energie, de la Valorisation et de l’Industrialisation des ressources Minières.

Sensible aux doléances des femmes, le président de la République consacre à nouveau tout un ministère chargé de s’occuper de leurs préoccupations. Prisca Koho épouse Nlend, qui, par le passé a occupé les fonctions de ministre de la Pêche et de la Mer, hérite de la Promotion et de l’Intégration de la femme au développement, chargée de la Lutte contre les violences faites aux femmes. Elle devient par ailleurs porte-parole du gouvernement en remplacement de Rigobert Ikambouayat Ndéka.

Trois autres femmes font également leur entrée dans cette nouvelle équipe. Economiste chevronnée qui revendique des faits d’arme au Fonds monétaire international (FMI), devient ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités Nationales, Roger Owono Mba. Tandis que Françoise Assengone Obame a été portée au poste de ministre déléguée auprès du ministre des Transports et des Grands travaux dont le portefeuille vient d’être considérablement élargi.

Nina Alida Abouna, ancienne directrice générale de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) et secrétaire générale du ministre du Tourisme, devient ministre déléguée auprès des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat et de l’Affectation des terres.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Ali Bongo Ondimba : Les raisons d’une candidature en 2023

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *