Social

Gabon : Une cure de jouvence pour l’Institut IAI

Libreville, Samedi 22 Décembre 2018 (Infos Gabon) – Le campus de l’Institut africain d’informatique vient d’être remis à neuf par une association de la place.

Le campus de l’Institut africain d’informatique (IAI) de Libreville a retrouvé une nouvelle jeunesse depuis quelques jours après le passage de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV). A la demande du corps enseignant et des étudiants, ce mouvement créé par Brice Lacruche Alihanga, a procédé à l’assainissement et au chemisage de la peinture sur les murs de nombreux bâtiments. Désormais, à la grande satisfaction des bénéficiaires, l’établissement affiche un visage plus reluisant qui contraste d’avec son vieillissement du passé.

«L’établissement était dans un état vraiment d’abandon. Avec le soutien de cette association, nous percevons beaucoup de lumière ce matin, tout se passe bien. Il y a de la peinture partout. Nous sommes très heureux de cette assistance», déclare fièrement Donacien Guifo Kouam, délégué des enseignants de l’IAI.

Du côté de l’AJEV, l’on se félicite du geste posé. «Un symbole comme IAI, le voir dans cet état était peu commode. L’établissement était dans de hautes herbes. On a procédé au désherbage, au rafraîchissement de la peinture de la barrière et de plusieurs bâtiments. Mais, le problème doit être réglé de manière globale. Nous, on apporte notre contribution, l’essentiel est que les cours puissent reprendre dans un environnement sain», a expliqué Dhyl Ibinga, coordinateur général de l’AJEV dans le 5e arrondissement de Libreville.

Créé en janvier 1971, l’Institut africain d’informatique (IAI) est une école inter-États dont le siège est à Libreville. Le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, la République du Congo, le Gabon, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo sont ses Etats-membres. Malheureusement, et ce depuis sept ans, une crise financière touche l’établissement.

On se souvient qu’au cours de l’une de ses sessions du conseil d’administration, Guy Bertrand Mapangou, ministre de la Communication, avait déclaré que  «l’établissement accumule à ce jour 10 mois d’arriérés de salaire. À cela, s’ajoute le non versement des cotisations sociales des agents. Sur 11 Etats membres qui composent l’IAI, seuls 4 Etats à savoir le Niger, le Burkina-Faso, le Togo et le Gabon s’acquittent régulièrement de leurs cotisations. Certains Etats membres tels que la République Centrafrique accumule une dette de l’ordre 600 millions de francs CFA alors que celle du Tchad est évaluée à 300 millions de francs CFA ».

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Le coup de pinceau de L’AJEV au marché de charbonnages

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *