Politique

Julien Nkoghe Békalé : Pas de nouveau dialogue au Gabon

Libreville, Dimanche 7 Avril 2019 (Infos Gabon) – Dans une interview parue vendredi dans les colonnes du quotidien L’Union, le Premier ministre, chef du gouvernement écarte l’idée d’une nouvelle concertation politique.

Face au concert assourdissant de lanceurs d’alerte appelant à un nouveau dialogue, condition sine qua non d’un «consensus» au Gabon, après celui initié en 2017 par le président Ali Bongo Ondimba, Julien Nkoghe Békalé est sorti de sa réserve pour donner la position officielle du gouvernement.  Dans un entretien accordé à nos confrères de L’Union dans leur parution de vendredi, le Premier ministre, chef du gouvernement bat en brèche un tel projet.

«Pour se parler ou réapprendre à se parler, les Gabonais ont-ils besoin d’une grand-messe ? Je ne le pense pas», souligne-t-il. Cependant, le locataire de l’immeuble du 2 novembre tient à faire savoir qu’un dialogue permanent existe déjà à travers des cadres appropriés. «Je pense que le Conseil national de la démocratie (CND) est le cadre approprié pour ce faire», tient-il à préciser.

«Ce qui compte c’est le fond, pas la forme (…) Au sein de l’Assemblée nationale même, la pluralité des profils politiques devra favoriser l’expression d’un débat démocratique ouvert et républicain», poursuit Julien Nkoghe Békalé. Le Premier ministre recommande des instances de dialogue comme le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui constitue aussi un cadre idéal d’échange.

Le gouvernement s’inscrit en faux contre le genre de rassemblement où l’on vient plutôt pour des intérêts égoïstes et non dans l’intérêt de la nation. «Non pas celui de petits calculs politiciens, de l’incantation, de l’invective, de la rue ou celui qui s’inscrit en dehors du cadre légal», souligne le Premier ministre, chef du gouvernement.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Vacance du pouvoir au Gabon : Ella Nguema jette un pavé dans la marre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *