Politique

La transformation du bois au Gabon : des chiffres encourageants

Libreville, Mardi 30 Septembre 2014 (Infos Gabon) – La conférence de presse hebdomadaire du Porte parole de la Présidence de la République gabonaise Alain Claude Bilie By Nze, s’est cette fois-ci déportée le 18 septembre 2014, sur le complexe industriel de la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG), où la société a construit 3 usines ultramodernes après l’arrêt d’exportation des grumes décrété le 5 novembre 2009 par les autorités.

Au complexe de la SNBGAlain Claude Bilie By Nze a relevé jeudi, à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animé au complexe usinier de la SNBG, la bonne santé du secteur bois au Gabon avec comme références, une hausse du chiffre d’affaire de 100 milliards en 2010 à 350 milliards de FCFA en 2013.

Selon lui, il y a eu une augmentation du nombre d’entreprises du secteur de 95 en 2010 à 129 en 2013, qui de surcroît, « présentent une forte propension à l’exportation de leurs produits, ce qui assure la vente du label Gabon à l’étranger, à travers la qualité des produits qu’elles proposent sur le marché international ». Au niveau local, M. Bilié By Nze a souligné le développement progressif d’une demande dans les activités de menuiserie, rabotage et presse de contre plaqués.

La contribution de la filière bois dans le Produit Intérieur Brut (PIB) du Gabon passe quant à elle de 0,9% en 2009 à 2,3% en 2013.

« Cette part de la filière bois dans la richesse nationale devrait connaitre une embellie en raison notamment des mesures prises par le gouvernement en matière fiscale, douanière et de transformation concernant la reconversion des opérateurs économiques », a expliqué Alain Claude Bilie By Nze soulignant que l’emploi des gabonais dans le secteur est passé de 4095 en 2010 à 7090 en 2013 pour un taux d’accroissement de 86, 56%.

A l'usine de la SNBGConcernant la Société Nationale des Bois du Gabon, le Porte parole de la Présidence a exalté son « plan d’industrialisation de 2010 » validé à la suite de la mesure d’interdiction d’exportation des grumes, l’unique activité de cette entreprise depuis sa création.

Depuis lors, cette société a érigé un complexe industriel de 12 ha à Owendo afin « de mieux valoriser la matière première en regroupant sur le même site trois unités de transformation avec une capacité globale de production de 250 000 m3 par an », faisant d’elle un pilier du ‘’Gabon industriel’’ autant que du ‘’Gabon vert’’ car « la SNBG détient à ce jour environ 500 000 ha de forets sous aménagement durable », a précisé Alain Claude Bilie By Nze.

Signalons que la SNBG a décidé volontairement, depuis janvier 2014, non seulement d’inscrire l’ensemble de ses activités dans un processus de développement durable à travers une meilleure gestion de ses ressources forestières, mais également d’une gestion durable de ses déchets.

Au plan social, Alain Claude Bilié Nze a noté les 465 employés actuels de la SNBG contre 144 pour l’ancienne entreprise. Un chiffre qui sera porté, selon lui, à 535 employés d’ici la fin de l’année et ne concerne que les emplois directs.

FIN/INFOSGABON/PM/2014

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *