Politique

Législatives 2018 au Gabon : Le PDG affûte ses armes

Libreville, Vendredi 23 Février 2018 (Infos Gabon) – Le Parti Démocratique Gabonais était en conclave mercredi à Libreville en prélude à cet important rendez-vous prévu le 28 avril prochain.

Qui mieux que le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a conscience de l’adage selon lequel : «qui veut aller loin ménage sa monture»? Le parti au pouvoir qui maîtrise bien les enjeux des prochaines élections législatives et qui voudrait se mettre à l’abri de toute surprise a rassemblé ses militants mercredi au stade d’Angondjé à la faveur d’une réunion du Comité permanent du Bureau politique et d’une réunion de son Bureau politique.

A l’ordre du jour de ces deux réunions intervenues au lendemain du 11e congrès ordinaire tenu les 8, 9 et 10 décembre derniers, une communication introductive du président de cette formation politique. Ali Bongo Ondimba a souligné l’urgence de l’unité dans les rangs du parti en invitant les uns et les autres à plus d’engagement et de loyauté. Il a par ailleurs mis en garde contre toute forme de triomphalisme dans la perspective des prochaines élections législatives étant donné que plusieurs formations politiques ont annoncé leur intention d’y prendre part.

Eric Dodo Bounguendza, secrétaire général du PDG, a dans son intervention, rendu compte des modifications portées aux statuts, au règlement intérieur et à la charte des valeurs du parti. Il a également fait un exposé succinct sur l’implication attendue des membres du Bureau politique dans la préparation des législatives.

Au sujet des projets de texte soumis à l’approbation du Bureau politique, l’assistance, sur proposition du président de ce parti, a décidé de surseoir à l’examen des éventuels amendements, lesquels seront transmis ultérieurement au Secrétariat exécutif pour insertion.

En clôturant ces assises, Ali Bongo Ondimba a une fois de plus balayé d’un revers de la main, les supputations récurrentes sur une éventuelle dissolution du Parti démocratique gabonais. «Le PDG est un label, une marque profondément ancrée dans les esprits, tant au Gabon qu’à l’extérieur du pays. Toute chose qui ne peut s’acquérir que dans la durée et l’expérience», a-t-il indiqué.

Quant au prochain cinquantenaire du parti au pouvoir prévu cette année, il a notamment dit sa profonde confiance dans la pérennité de cette formation politique pour les 50 prochaines années.

Evoquant les investitures des candidats du PDG pour les prochaines élections législatives, Ali Bongo Ondimba a insisté sur l’importance du respect du quota des 30% réservés aux femmes et une juste représentativité des jeunes.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *