Politique

Malaise du chef de l’Etat gabonais : Mavioga appelle à la miséricorde

Libreville, Jeudi 1er Novembre 2018 (Infos Gabon) – Le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien invite les Gabonais à cesser de railler de l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba, mais à élever leurs prières pour son prompt rétablissement.

Guy-Christian Mavioga est particulièrement remonté contre certains Gabonais qui se gaussent du malaise dont le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a fait l’objet la semaine dernière à Riyad en Arabie Saoudite alors qu’il prenait part à un Forum sur l’investissement. Profitant de la conférence de presse qu’il a donnée mercredi à Oloumi, le secrétaire exécutif du bloc démocratique chrétien (BDC) a dénoncé vivement ce type d’agissements qui n’honorent pas le Gabon.

«Le comportement des Gabonais qui se réjouissent de la situation actuelle d’Ali Bongo Ondimba est la preuve manifeste de nos échecs dans nos politiques publiques en matière d’éducation populaire et de civisme. Ce comportement est très loin de nos civilisations, très loin de nos valeurs BANTU, de nos valeurs gabonaises», a-t-il stigmatisé.

Et de poursuivre : «Dans nos villages les sages enseignent que quand le malheur frappe à ta porte, prépare bien ton cœur car il ne frappe jamais un seul coup».

Empruntant à une sagesse latine, Guy-Christian Mavioga prévient les uns et les autres sur le fait que «l’homme le plus pitoyable est celui qui se réjouit du malheur d’autrui». Face à cette situation qui est d’un intérêt national, le secrétaire général exécutif du BDC invite à l’union des cœurs et à prier pour que la miséricorde de Dieu s’accomplisse sur Ali Bongo Ondimba afin qu’il se relève de son malaise. 

«Soyons miséricordieux, artisans de paix et prions pour notre pays. Prions en faveur du règne et de la volonté de Dieu. Il est celui qui change les temps et les saisons, c’est lui qui ôte et établit les rois. C’est lui qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence (Dan 2 :21). Il est le Maitre des temps et des circonstances», a indiqué Guy-Christian Mavioga. «Car, quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie et quand le peuple est heureux, la nation est heureuse et si la nation est heureuse, c’est que Dieu est aux commandes de cette nation», a-t-il conclu.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Les clarifications sur l’hospitalisation du président Ali Bongo Ondimba

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *