Politique

Minkébé : Ali Bongo Ondimba déterminé à lutter contre le braconnage

Libreville, Mercredi 20 Janvier 2016 (Infos Gabon) – Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, s’est rendu mardi 19 janvier 2016, au parc national de Minkébé (Nord-est) où il a constaté les dégâts causés par le braconnage.

Le Chef de l’Etat a été chaleureusement accueilli à l’aéroport d’Oyem par des populations, venues en grand nombre, lui témoigner de leur soutien et de leurs encouragements quant à l’action politique qu’il mène à la tête de notre pays, avant d’échanger avec les écogardes et les militaires en charge de la protection et de la sécurisation de cet important patrimoine de notre pays.

Elu en août 2009, le Président Ali BONGO ONDIMBA travaille sans relâche, à maintenir notre pays dans un climat de paix et de stabilité, favorable au développement.

La mise en œuvre progressive du Plan Stratégique Gabon Emergent, avec les piliers Gabon vert, Gabon Industriel et Gabon des Services, porte peu à peu les fruits attendus, même si des efforts restent encore à intensifier dans des secteurs à fort impact social tel que le logement.

A Minkébé, le Président de la République a réaffirmé la détermination du Gabon à mener et à remporter la guerre contre les braconniers.

Le Président Ali Bongo Ondimba à Minkébé

Le Président Ali Bongo Ondimba à Minkébé

« En effet, constat est désormais établit que ce sont développés dans le Parc de Minkébé et ses environs, de véritables filières transfrontalières de braconnage, de trafic d’ivoire, de pillage de certaines de nos richesses naturelles telles que l’or et le diamant, avec en sus, des dégâts immenses sur l’environnement », a affirmé mercredi Alain-Claude Bilie By Nze, Porte parole du Gouvernement, au cours d’une conférence de presse.

Et d’ajouter : « Ces bandes de trafiquants et de braconniers venues du Cameroun voisin, n’hésitent pas à ouvrir le feu sur nos écogardes et nos soldats. Cette situation ne doit pas perdurer ».

Aussi, des instructions fermes ont-elles été données, afin que le Gouvernement y mette un terme, a-t-il dit.

Sur ce point, le Gabon attend du Cameroun, une plus grande coopération dans la lutte contre ces bandes car, si rien n’est fait, c’est l’équilibre de cette région qui pourrait se trouver menacé.

Le Gabon et le Cameroun, comme chacun le sait, entretiennent d’excellentes relations et une intense coopération dans de nombreux domaines, y compris sécuritaire.

« Il serait souhaitable, au nom de cette coopération, que des actions plus dynamiques et plus intenses, soient menées pour que la situation à Minkébé soit définitivement stabilisée », a conclu Alain-Claude Bilie By Nze.

Signalons que lors de cette visite, le Président Ali Bongo Ondimba était accompagné de quelques membres du Gouvernement.

FIN/INFOSGABON/RI/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *