Politique

Moubamba, futur 1er Ministre d’un Gouvernement de sortie de crise ?

Libreville, Lundi 2 Mars 2015 (Infos Gabon) – Bruno Ben Moubamba, le Secrétaire Général et Porte parole de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), a décliné lors d’une conférence de presse, mardi 24 février, à Libreville, les propositions de son parti pour sortir de la crise sociale que traverse le Gabon, notamment dans le secteur éducation avec l’éventualité d’une année blanche.

« Des secteurs entiers du pays sont paralysés par des grèves préoccupantes et celle qui touche le secteur de l’Education est d’autant plus préoccupante qu’elle pourrait conduire à une année blanche. Ce qui n’est pas acceptable bien évidemment : Des milliers d’étudiants, d’écoliers, des collégiens et des lycéens attendent la reprise des cours », a indiqué Bruno Ben Moubamba, estimant que l’avenir d’un pays ne doit pas être sacrifié malgré les positions des uns et des autres.

Ainsi l’UPG, l’UPG a proposé en remède trois choses. Le Président de la République devra d’abord s’adresser aux gabonais en ces termes : « je vous ai compris, j’ai compris vos problèmes sociaux et je veux que l’Etat les résolve et tout sera mis en œuvre dans ce sens ».

Il a préconisé ensuite un remaniement de l’actuel Gouvernement, « au nom de la paix civile et de la cohésion nationale ». Un Gouvernement qu’il a qualifié « d’urgence sociale et économique au service du bien public jusqu’aux élections de 2016 ».

« Le Chef de l’Etat devrait dire aux Gabonais qu’il va dissoudre le Gouvernement actuel pour le bénéfice de tous. Nos compatriotes veulent davantage de participation démocratique. Des signes forts de changement devront être envoyés dans les prochains jours », a précisé le Secrétaire Général de l’UPG.

Et d’ajouter : « Il faudra affronter cette crise sociale posée par les partenaires sociaux et la surmonter ensemble et non les uns contre les autres. Le Président doit parler au plus vite et montrer une volonté de faire bouger les lignes politiques en changeant la nature de la gouvernance avant la fin d’un septennat qui devrait être pacifié ».

Bruno Ben Moubamba a appelé enfin à la responsabilité des partenaires sociaux après la résolution des problèmes.

Il annoncera par ailleurs la tenue en mars du congrès de l’UPG, une énième annonce pour qu’elle suive après tant d’annonces et de reports ?

Au vu de ce qui est relaté, on est en mesure de se demander si Bruno Ben Moubamba serait le futur Premier ministre d’un Gouvernement de sortie de crise ? Difficile que la réponse soit positive étant donné que la présidence du Sénat est déjà occupée par une femme originaire de la Ngounié comme lui.

FIN/INFOSGABON/MD/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *