Politique

Nominations : Jessye Ella Ekogha fait le point

Libreville, Vendredi 6 Décembre 2019 (Infos Gabon) – Le porte-parole de la présidence de la République a tenu à lever toute équivoque sur les derniers mouvements intervenus au sommet de l’Etat.

Au cours de son échange de ce vendredi avec la presse, le porte-parole de la présidence de la République a préféré, s’agissant des questions institutionnelles, parler de changement. Au sujet du gouvernement,  Jessye Ella Ekogha réfute le vocable «remaniement».

«Car, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale a été très largement revue. Comme il a déjà été dit, le chef de l’Etat veut agir vite et créer les conditions d’une plus grande efficacité de l’action gouvernementale. D’autre part, il entend que la nouvelle équipe gouvernementale soit composée de femmes et d’hommes à la fois intègres et loyaux. Bref, le président de la République veut de l’efficacité et de l’exemplarité. C’est ce qui caractérise ce nouveau gouvernement», a-t-il précisé.

Au sujet du dernier Conseil des ministres dont l’une des décisions majeures fut la nomination de Noureddin Bongo Valentin au poste de Coordinateur général des affaires présidentielles, l’orateur a tenu à faire toute la lumière sur cette nomination qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. «Pour rappel, le Coordinateur général des affaires présidentielles assiste le président de la République dans la conduite de toutes les affaires de l’Etat et veille à la stricte application de ses décisions. Il dispose à cette fin d’un cabinet», a-t-il indiqué.

Sur les raisons du choix du fils du chef de l’Etat pour exercer cette haute fonction, il évoque bien des raisons. «Un, il a toutes les compétences requises. Je vous rappelle qu’il est diplômé de deux des établissements les plus prestigieux au monde, l’Eton College, l’Institut d’études orientales et africaines, la London School of Economics notamment. Et qu’il dispose d’une solide expérience professionnelle – il a été DGA d’Olam Gabon, la plus grande entreprise privée du pays – et d’une parfaite connaissance de la chose publique et du fonctionnement de l’Etat», lance-t-il.

«Deuxième raison, M. Noureddin Bongo Valentin dispose de la confiance absolue du chef de l’Etat qui est libre de choisir, sans exclusive, les personnes avec lesquelles il souhaite travailler», martèle Jessye Ella Ekogha.

Cependant, il a tenu à renvoyer la balle aux pourfendeurs de ce choix présidentiel tout en citant bien des pays souvent cités généralement comme modèles en matière de gouvernance. «Est-ce si extraordinaire que cela pour un Président de la République de s’entourer, dans le cadre de son travail, d’un membre de sa famille ? D’abord, au Gabon, par le passé, on a déjà connu une telle situation. Ensuite, si on regarde ailleurs dans le monde, on constate que c’est une chose courante. Un exemple ? Allez, je vous en donne deux. Le président de la première puissance mondiale, les Etats-Unis, M. Donald Trump a pour principaux collaborateurs sa fille, Ivanka Trump, et son neveu, Jared Kurchner, tous deux occupants des fonctions officielles importantes à la Maison Blanche», souligne-t-il.

Dans son argumentaire, le porte-parole de la présidence de la République tient à rappeler que ce poste n’a pas été taillé à la dimension du promu, mais a été créé bien longtemps. «Est-ce le poste de Coordinateur général des affaires présidentielles a été spécifiquement créé à cette occasion ? Non. Ce poste a été initialement créé par décret du 10 mars 2003 sous la Présidence d’Omar Bongo Ondimba qui avait pour premier ministre à l’époque Jean-François Ntoutoume Emane. Ça n’est donc, vous le constaterez, pas nouveau», a-t-il poursuivi.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Noureddin Bongo Valentin nommé Coordinateur général des Affaires présidentielles

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *