Economie

« Nous voulons faire du Gabon, un pays exportateur de premier rang de culture industrielle », Biendi Maganga Moussavou

Libreville, Vendredi 4 octobre 2019 (Infos Gabon) – Le Gabon a organisé un atelier de validation du projet d’appui à la stratégie de transformation de l’agriculture et de promotion de l’entrepreneuriat le 30 Septembre 2019 à Libreville. Le ministre gabonais de l’agriculture, M. Biendi Maganga Moussavou, revient sur les grands axes de cette rencontre à la faveur d’un échange avec nos journalistes.

Infos Gabon : Dans quel cadre s’inscrit cet atelier de validation, et quelles sont les attentes?

Biendi Maganga Moussavou : Il s’agit d’un atelier de validation de l’étude de faisabilité, axé sur le projet d’appui à la stratégie de transformation de l’agriculture et de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans le secteur agricole et l’agrobusiness. 

Les principaux résultats attendus sont entre autres : la contribution à la sécurité alimentaire, en assurant quasiment l’autosuffisance alimentaire en produits vivriers à l’horizon 2025. Nous voulons également faire du Gabon un pays exportateur de premier rang, des produits de culture industrielle. Mais aussi, d’améliorer les conditions de vie des populations par la promotion d’agriculture rentable et créatrice d’emplois.

Infos Gabon : Quelle est la finalité de cette étude d’une part, et sur quoi a porté l’étude menée par le pasta-peja, d’autre part ?

Biendi Maganga Moussavou : La finalité de l’étude est de préparer pour le maître d’ouvrage, l’ensemble des éléments nécessaires afin d’apprécier la faisabilité et l’opportunité de financer le projet.

L’évaluation des besoins auxquels le pasta-peja contribuera à résoudre, a été faite sur la base des orientations de la première phase de l’étude. Ainsi, le projet permettra notamment de renforcer les capacités des institutions publiques, privées et communautaires du secteur.

Infos Gabon : Le gouvernement a lancé un plan de relance économique, qu’en est-il de la contribution de votre département ?

Biendi Maganga Moussavou : Le plan de relance économique vise à impulser une dynamique nouvelle, à la mise en œuvre du plan stratégique Gabon émergent à travers des mesures de relance. 

Concernant le secteur agricole, le plan de relance économique (PRE) vise la réduction de moitié des importations alimentaires. Lesquelles s’élèvent en 2018 à plus de quatre cent cinquante (450) milliards de francs CFA par an. En effet, l’objectif principal de l’étude pasta-peja est de préparer un projet d’appui à la mise en œuvre de la transformation du secteur agricole. Et cela, grâce au développement des chaînes de valeurs des filières agricoles.

Infos Gabon : Le Gabon reste encore dépendant du secteur pétrolier, qu’est-ce qu’il y a lieu de faire ?

Biendi Maganga Moussavou : Ayant pris conscience de cette forte dépendance au secteur pétrolier, le Gabon a lancé en 2010 le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) à l’horizon 2025. Celui-ci est articulé autour de trois axes que sont le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services.

Le PSGE vise à susciter la transformation de notre économie de rente en une économie diversifiée à haute valeur ajoutée. Tout ceci, dans l’optique d’accroître la compétitivité des secteurs industriels et des services, tout en préservant les immenses richesses nationales.

Infos Gabon : Y a-t-il des pesanteurs encore rencontrées dans le secteur agricole ?

Biendi Maganga Moussavou : Il y a des contraintes qui entravent le développement agricole. Il s’agit entre autres d’une faible densité de population, une main d’œuvre rurale vieillissante peu qualifiée et rare, des systèmes de production traditionnels et peu intensifs. Il y a également un environnement économique peu favorable et bien d’autres.

FIN/INFOSGABON/LK/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Noëlle Terpend détaille le projet pasta-peja

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *