Société

“Patrick Assele n’a pas été un directeur général qui a cultivé la division”, Jacob Mahoundou.

Libreville, Dimanche 9 Février 2020 (Infos Gabon) – Au Gabon, presque tout monde rend hommage à Patrick Assele. A la SOGATRA, où il a dirigé en tant que Directeur Général, l’on parle d’un rassembleur. Jacob Mahoundou, directeur technique et de maintenance explique.

Infos Gabon : Quelle était votre réaction en apprenant la disparition de Patrick Assele ?

Jacob Mahoundou : Une triste nouvelle parce que Moi, Patrick Assele arrive à la tête de la SOGATRA au moment où j’y étais déjà, je revenais de la COMILOG. Je retiens de lui de très bons souvenirs de quelqu’un qui ne connaissait pas la division en arrivant dans l’entreprise. Il a embrassé tout le monde, c’était quelqu’un de généreux, un directeur général toujours présent dans la cour. Jamais nous ne l’avons vu être distant du personnel.

Au contraire, il avait l’habitude à chaque fois que j’allais vers lui, pour lui dire bonjour parce que nous nous connaissions avant, il me reprochait parfois de n’être pas souvent à son bureau en me disant par exemple : ‘’Jacob je ne te vois pas depuis pourquoi, tu me fuis pourquoi, tu me fuis tu ne viens pas me voir”. C’était quelqu’un de très familier. C’est dommage qu’il n’ait pas mis assez de temps à la tête de la SOGATRA et je pense qu’il serait resté jusqu’à présent ici nous aurions de très bons rapports.

Infos Gabon : Nous sentons en vous un véritable sentiment de regret d’une action inachevée ?

Jacob Mahoundou : Oui, comme vous pouvez le comprendre c’est une grande perte qu’il soit emporté aussitôt par la maladie, une disparition que nous regrettons, non seulement pour le développement de la société, mais également pour les rapports qu’il entretenait avec le personnel. Mr Assele était un animateur, un directeur toujours à l’écoute des revendications des agents.

Infos Gabon : Que retenez-vous de son passage à la SOGATRA ?

Jacob Mahoundou : Les actions, c’est la continuité des actions de son prédécesseur qui a laissé l’entreprise sur les rails et avec une certaine dynamique qui a donné un nouveau souffle. A son actif nous avons reçu la dernière livraison des derniers 36 bus Marcopolo et les quarante taxis compteurs. Malheureusement, je vous le disais, le temps ne lui a pas permis d’accomplir toute sa vision.

FIN/INFOSGABON/SMM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 27 janvier au 2 février 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *