Politique

Gabon / PDG : Le temps du pardon

Libreville, Jeudi 5 Mars 2020 (Infos Gabon) – Le Parti démocratique gabonais a décidé de réhabiliter quatre de ses cadres sanctionnés il y a quelques mois.

Tout est bien qui finit bien. Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a décidé de passer l’éponge sur certains écarts de comportements de certains de ses militants et de tendre à nouveau la main à ces derniers écartés de ses rangs il y a quelques mois. Il s’agit d’Ali Akbar Onanga  Y’Obegue du département de Lékoni-Lékori dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), de Clarisse Aboulou du deuxième arrondissement de la commune de Moanda, d’Apollinaire Mounanga du département de l’Offoué-Onoye (Iboundji) dans la province de l’Ogooué Lolo (sud-est) et de Patrick Moundounga du département d’Etimboué à Omboué dans la province de l’Ogooué-Maritime (ouest).

«Les militants préalablement exclus par les décisions (…) du 7 février 2019 et du (…) 1er août 2019 sont réhabilités», a lancé Guy Benjamin Ndounou, président de la Commission permanente de discipline.   

Le président de la Commission permanente de discipline a expliqué que cette décision va en droite ligne avec les textes régissant le PDG. Pour lui, par cette décision le parti au pouvoir entend garantir l’unité, la cohésion, l’équité et la justice dans ses rangs.  L’on se souvient qu’Ali Akhbar Onanga Y’Obégué, ancien ministre et membre du bureau politique du PDG, s’est vu  écarté en août 2019 au motif d’«atteinte grave à l’unité du parti et contraire à la probité». On lui reprochait d’avoir publié des propos jugés «tendancieux» sur sa page Facebook.

Quant aux trois autres militants réhabilités, ils ont été exclus pour «intelligence avec l’adversaire» durant les dernières élections législatives et locales couplées.

A travers ces réhabilitations qui sont conformes à l’esprit du pardon qui a toujours caractérisé le Distingué camarade Ali Bongo Ondimba, président national du PDG, le parti au pouvoir entend définitivement refermer cette page sombre de son histoire et faire régner la sérénité dans ses rangs.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 24 février au 1er mars 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *