Economie

Quand les médias créent la paix : Une rencontre enrichissante

Libreville, Mercredi 27 Janvier 2016 (Infos Gabon) – Comme l’avait exhorté le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, à l’ouverture du séminaire organisé par l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) les 25 et 26 janvier 2016 sur “Quand les médias créent la paix”, les participants ont pleinement profité des enseignements tout en souhaitant qu’une telle rencontre se pérennise.

« C’est vous les journalistes qui déterminez en toute responsabilité, le niveau de qualité de vis écrits ». Cet appel lancé par le Président Ali Bongo Ondimba lors de la conférence « Paix et Média » organisée lundi et mardi à Libreville, par l’Unitar en collaboration avec le Ministère gabonais de la Communication, sous le thème : « Quand les médias créent la paix : une exploration des rôles et responsabilités des médias dans le processus de consolidation de la paix », a été entendu.

En effet, au terme de plusieurs exposés développés par les spécialistes de la communication, les participants sont tombés unanimes sur la responsabilité qui est la leur dans la pratique quotidienne de leur métier.

« Les médias ont une fonction de médiation entre les institutions, ceux qui les portent et l’opinion. Ils doivent se concentrer sur la vérification des faits, sur l’équilibre et la diversité des expressions, ainsi que d’honorer leur mission. Mais, nous voyons très souvent malheureusement, la simplification poussée à la caricature et la calomnie portées au rang de norme », a expliqué le Ministre de la Communication, Porte parole du Gouvernement, Alain-Claude Bilie By Nze, dans son intervention.

Par ailleurs, il a tenu à relever le bien fondé d’une évaluation régulière des « savoirs faire ». « Ce que l’on savait faire il y a dix (10) ans n’est peut être plus au goût du jour. Sur ce plan, la corporation des médias doit faire preuve de réalisme et de responsabilité », a-t-il poursuivi.

De grâce, les participants ont entrepris un voyage planétaire à travers les siècles, à partir duquel s’est dégagé la réflexion du professeur Bertrand Cabedoche (Université Stendhal-Grenoble), président du réseau mondial des chaires unesco, avec l’imprégnation de l’évolution du journalisme jusqu’à ce jour.

Ainsi, les uns et les autres ont évoqué les difficultés qu’ils éprouvent pour accéder à certains départements ministériels et autres administrations, pour obtenir la bonne information possible, tout comme ils ont regretté la censure des médias par des tiers. A la limite, le premier aspect du problème pourra trouver de solutions en attendant, comme l’a soutenu le ministre de la communication, Alain-Claude Bilie By Nze, que les acteurs publics organisent très rapidement leur présence sur les réseaux sociaux.

FIN/INFOSGABON/OS/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *