Economie

Afrique : Résorber le phénomène de l’habitat précaire et insalubre

Libreville, 15 janvier 2013 (Infos Gabon) – Une délégation des architectes gabonais, membres de l’Ordre Gabonais des Architectes (OGA), conduite par son président, Thierry Okengué, a, sur invitation du Conseil National de l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire (CNOAC), pris part, du 9 au 13 décembre dernier, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, au 47ème Conseil de l’Union Africaine des Architectes (UAA), d’une part, et au 2ème Atelier de Formation Professionnelle Continue (CPD), d’autre part. Sur le thème « Au-delà d’un simple logement : les établissements humains en milieu urbain : de la théorie à l’action ». A-t-on appris de source émanant de l’OGA.

Les délégations de 14 pays, fait savoir la source, ont participé à ces assises. En présence, notamment, du Ministre ivoirien en charge de l’Habitat et de l’Urbanisme et du Gouverneur du District d’Abidjan, du Directeur Général de l’Habitat et de l’Urbanisme, ainsi que du président du CNOA, Guillaume Koffi.

Selon notre source, l’Atelier s’est focalisé sur le traitement urbain (un morceau de ville) du quartier d’Adjouffou.

« Les architectes ont esquissé des solutions techniques pour que l’insertion de ce quartier insalubre s’harmonise avec le tissu urbain », souligne la source.

Et de poursuivre : « Des jeunes architectes juniors encadrés par une architecte senior de l’UAA ont présenté un travail qui matérialise des pistes idoines pour résorber ce phénomène ».

Avant d’ajouter : « Les autorités ivoiriennes ont pris acte et ont promis s’appuyer sur les réflexions faites par les architectes pour éradiquer la problématique des quartiers et de l’habitat précaire ».

Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, relève la source, compte environ 20 quartiers précaires, les autorités ayant décidé de prendre à bras le corps ce problème dans les politiques urbaines à venir.

L’habitat précaire et insalubre n’étant pas seulement un problème qui ne se trouve qu’Abidjan, car il touche la plupart des capitales africaines, les architectes ont « posé les bases d’une réflexion collégiale solide à l’aune de ce millénaire pour transformer qualitativement ces paysages précaires à la lisière des centres urbains ».

Les Ateliers CPD permettent d’échanger très largement durant une courte période très dynamique des préoccupations circonstancielles avec les architectes et autres acteurs intervenants dans le cadre bâti.

Le 3ème Atelier CPD aura lieu, en principe, à Tanger au Maroc, en juin prochain.

Il sied de rappeler que Libreville avait abrité le premier Atelier du genre, du 12 au 16 juin dernier, dont le thème était « Au delà d’un simple logement ».

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *