Environnement

Ali Bongo Ondimba co parrain du 6e congrès mondial des parcs de novembre 2014 à Sidney

Libreville, Vendredi 24 Octobre 2014 (Infos Gabon) – La sixième édition du congrès mondial des parcs, organisé tous les dix ans depuis 1962, se tiendra cette année du 12 au 19 novembre à Sydney en Australie, sous le thème général « Des parcs, la planète et nous : des solutions sources d’inspiration ».

Ce congrès sera exceptionnellement parrainé par Mme Mirna Cunningham, originaire du Nicaragua et présidente du centre pour le développement des peuples autochtones (Cadpi), à coté du Président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba.

La première citée travaillant dans le domaine de la communication interculturelle des droits de femmes autochtones et du changement climatique et ses impacts sur les communautés autochtones. De plus, elle a été nomme présidente du forum permanent des nations unies sur les questions autochtones pour la période 2011-2013.

Le Président Ali Bongo Ondimba étant quant à lui désigné unanimement parrain de ce congrès décennal par la communauté international qui consacre ainsi son rôle de leader à l’échelle régionale et mondiale, dans la mise en exergue des dangers qu’encourent les écosystèmes naturels. A l’instar de son discours circonstanciel du 31 mai 2013, à l’occasion de son invitation aux assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD).

un éléphant au parc« Nous sommes attaqués. L’Afrique est attaquée. Il ne s’agit pas seulement d’un problème environnemental. Les braconniers s’introduisent dans des régions de paix, ouvrant la porte à la spirale de la criminalité et de la souffrance. Ils commencent par tuer les rhinocéros et les éléphants, ensuite ils se rabattent sur le bois et les minéraux, puis deviennent des voleurs, des bandits et finalement des rebelles. Aujourd’hui, le crime sur la faune sauvage est devenu une menace grave pour la souveraineté et la stabilité de nos pays », avait dénoncé le Président Ali Bongo Ondimba.

Outre qu’au plan interne, au Gabon, il a confié à l’agence nationale des parcs nationaux, le rôle d’acteur opérationnel de sa politique du Gabon vert.

A en croire les organisateurs, le prochain congrès mondial des parcs poursuit trois enjeux prioritaires et stratégiques, notamment valoriser et conserver la nature à traves les parcs, trouver des solutions naturelles aux changements globaux de la planète, et appliquer une gouvernance efficace et équitable des services rendus par la nature auxquels s’ajouteraient en filigrane, la santé et le bien être des populations, ainsi que les défis du développement.

A l’occasion de ce congrès, sera officiellement lancée la liste verte des aires protégées qui servira tantôt de mesure des progrès en gestion efficiente et équitable, tantôt de moyen de récompenser l’innovation, l’excellence et l’esprit d’entreprise.

De plus, le rôle vital des aires protégées sera mis en valeur, tout comme leur positionnement dans la recherche par les communautés du bien être économique.

Mais encore, les objectifs de conservation des parcs et l’engagement des Etats, et des autres acteurs de la société soucieux de la santé de la planète, seront-ils renforcés lors ce congrès. Tout autant les individus et citoyens seront-ils conviés à se connecter à la nature pour les défis du changement climatique, de la santé et du soutien à la vie humaine.

Signalons que pour la première fois, ce congrès rassemblera et communiquera les solutions les plus convaincantes et inspirantes face aux défis mondiaux.

FIN/INFOSGABON/PM/2014

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *