Politique

Concertation politique au Gabon : Les discussions vont bon train

Libreville, 22 janvier 2013 (Infos Gabon) – Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba  a estimé, lors de la deuxième journée de concertation de la classe politique nationale qui s’est tenue le 22 janvier 2012 à Libreville, qu’une commission doit être créée pour la mise en place effective de la biométrie dans le système électoral gabonais. Cette commission qui sera présidée par le Premier ministre Raymond Ndong Sima réunira pour chaque classe politique dix de ses membres. Ces derniers émettront des propositions qui seront soumises à l’appréciation du Président Ali Bongo Ondimba le 15 février prochain. 

Il a par ailleurs souhaité que les acteurs politiques nationaux méditent sur les moyens qui permettront à l’électeur gabonais de se réapproprier l’esprit civique car c’est ce dernier qui occupe une place importante dans le choix de ses représentants.

Pour la question liée à la mise en place de la Commission nationale sur l’agenda de la présidence gabonaise de la CEMAC, Jean-Pierre Lemboumba Lepandou, conseiller politique du chef de l’Etat, a été installé à sa tête au cours de cette même journée par le président de la République devant les acteurs politiques. Il aura pour mission de s’impliquer dans la réussite de cette présidence tant convoitée par les autres états membres et de statuer sur l’intégration économique et sociale réelle du pays dans la sous-région.

Les partis politiques qui, depuis le 21 janvier dernier participent aux assises ont exprimé à leur tour leurs points de vue sur les sujets abordés. Les membres de la majorité républicaine Faustin Boukoubi, secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) et Dieudonné Pambo, président de l’Alliance Démocratique et Républicaine (ADERE) ont félicité l’initiative prise par la présidence de la République et ont confirmé leur disponibilité dans le bon déroulement de cette concertation.

L’opposition gabonaise s’est également réjouie de la décision présidentielle et a émis plusieurs propositions bénéfiques pour la réussite de ces débats, à savoir : l’intégration de la société civile, de la jeunesse et des femmes au CND (Conseil National de la Démocratie), un autre volet de ce dialogue politique ;  la création au sein du CND de la commission devant réfléchir sur les questions telles que la démocratie et les institutions.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *