Economie

Gabon : 80 milliards de FCFA pour l’eau et l’électricité dans les zones rurales et urbaines

Libreville, Lundi 8 Février 2016 (Infos Gabon) – La Banque Mondiale (BM) et la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) ont accordé un prêt global de 80 milliards de francs CFA pour le développement des infrastructures dans les zones urbaines et rurales dans les 9 provinces du Gabon.

Dans le cadre d’un partenariat économique, l’Etat gabonais, la Banque mondiale et la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD), ont signé le 14 janvier 2016, deux accords de prêt d’un montant total 80 milliards de francs CFA pour le développement des infrastructures dans les zones urbaines et rurales du pays. Le document a été paraphé par le Ministre gabonais du Développement Durable, de l’Economie, de la Promotion des Investissements et de la Prospective, Régis Immongault et le Représentant-résident de la Banque Mondiale, Sylvie Dossou.

Le financement de ces projets vise l’amélioration des conditions de vie de toutes les populations gabonaises, par un accès équitable aux services de l’eau et de l’électricité, ceci pour les zones rurales et urbaines de toutes les provinces du pays.

La Banque Mondiale s’est engagée à financer à hauteur de 50 milliards de francs CFA ce projet en 5 ans, qui représente la continuité des priorités des projets inscrits dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Ce projet permettra d’améliorer l’accès aux infrastructures et services urbains dans les quartiers sous intégrés qui auront été sélectionnés, de développer la stratégie de développement humain par la lutte contre la pauvreté, l’essor du secteur du BTP et la fourniture des services de base que sont l’eau et l’électricité, dans les 9 provinces du pays.

Par ailleurs, le financement d’un montant de 30 milliards de la BIRD servira à élargir l’accès à l’eau et à l’électricité dans les zones rurales. Il s’agira de mettre en place des mécanismes assurant la pérennisation de ces services, face à l’éloignement de certaines zones rurales prises en charge par la SEEG de celles dites urbaines et périurbaines, pour un éventuel raccordement aux réseaux des services publics déjà existants.

Ces nouveaux accords de financement viennent s’ajouter à bien d’autres actions de développement de la Banque mondiale pour la stratégie de développement initiée par le gouvernement gabonais.

FIN/INFOSGABON/HZ/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *