Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba appelle les forces de défense et de sécurité à plus de vigilance

Libreville, Lundi 15 Janvier 2018 (Infos Gabon) – Le président de la République prescrit aux troupes à mettre un accent sur le renseignement, à faire preuve de discipline et à agir conformément à la loi.

Terrorisme : nul n’est à l’abri

Le chef de l’Etat garde encore en mémoire les malheureux événements survenus le 16 décembre dernier à Libreville qui rappelle l’agression de deux journalistes danois en mission au Gabon. Dans ses vœux de nouvel an aux Forces de défense et de sécurité vendredi dernier, il a tenu à démontrer qu’aucun pays n’est à l’abri d’actes terroristes sur son territoire. Il a à cet effet salué la bravoure avec laquelle ces dernières ont réagi pour mettre l’agresseur hors d’état de nuire.

«L’attaque au couteau de deux ressortissants danois est la démonstration de votre professionnalisme à travers la promptitude et la justesse avec laquelle vous avez réagi. Pour cela, je vous félicite vivement. A ce titre, j’exhorte les commandants en chef à redoubler de vigilance sur la qualité de la formation transmise à nos soldats, afin de faire bon usage de ces moyens», a souligné Ali Bongo Ondimba.

Le président de la République s’est particulièrement réjoui de la formation, de l’entrainement et de la préparation des Forces de défense et de sécurité, des activités du Centre d’entrainement et de contrôle de préparation opérationnelle. Il a cependant instruit le ministre de la Défense nationale de tout mettre en œuvre en vue d’améliorer les conditions d’accès audit centre.

Il devra aussi procéder à une refonte des programmes de formation en tenant compte des nouvelles formes de menaces, et aboutir à la création d’une unité de Forces spéciales. Des instructions fermes ont également été données au gouvernement, afin de rendre pleinement opérationnelle l’Ecole nationale de formation des officiers d’active de Mandilou.

Accentuer le renseignement et la discipline

Au plan de l’entrainement, la participation des Forces armées aux opérations et exercices MEGALOPS, CENTRAL ACCORD et TROPICAL STORM constitue un autre motif de satisfaction pour le chef de l’Etat. D’après lui, cet entrainement doit s’étendre aux Forces de 1ère catégorie, notamment la Gendarmerie nationale, avec la création d’un village de maintien de l’ordre.

Exhortation a été faite aux ministres de la Défense nationale et de l’Intérieur à mener une étude en vue de l’aboutissement de ce projet, tout comme celui de la création d’une structure de police technique et scientifique au profit de la Gendarmerie nationale et des forces de police nationale. Devant la montée de trafics de tout genre et la croissance de la violence sans précédent, Ali Bongo Ondimba a souligné l’urgence d’«initier et de renforcer des actions fortes dans le domaine de la défense et de la sécurité, notamment le renseignement à travers un dispositif de maillage sur toute l’étendue du territoire, une coordination entre tous les services de renseignement et une coopération sous-régionale; la maitrise totale et le contrôle de notre espace terrestre, maritime et aérien avec la collaboration des agences telles que l’AGEOS, l’ANAC; le respect de nos engagements en matière de recherche et de sauvetage; la lutte contre la criminalité multiforme et le terrorisme, ainsi que la poursuite de la réhabilitation de l’aviation de chasse».

Le président de la République a par la suite instruit la poursuite de la coordination des unités de police et de gendarmerie, et des actions de proximité au sein des populations et dans les milieux scolaires, au regard de l’insécurité grandissante qui prévaut dans les quartiers et les établissements, consécutive à la consommation des stupéfiants. «La recrudescence des accidents de la circulation routière impose aux personnels de la gendarmerie nationale et des forces de police nationale, des contrôles rigoureux, mais courtois, dans l’application des règlements pour davantage de sécurité routière», a-t-il recommandé.

Le chef suprême des Forces de défense et de police a par ailleurs fustigé la violation délibérée des lois et règlements de la part de certains personnels. «Cette forte tendance porte atteinte au renom des Forces de défense et de sécurité. Je rappelle particulièrement à tous les Commandants en chef de mettre en place des mesures visant à proscrire ces attitudes, qui n’honorent pas le métier des armes. Par ailleurs, la gestion des personnels se doit d’être conforme aux lois et règlements en vigueur, car source de l’égalité des chances pour tous», a martelé Ali Bongo Ondimba.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *