Economie

Gabon-BAD : La diversification de l’économie au menu

Libreville, Mercredi 26 Juin 2019 (Infos Gabon) – L’entretien entre le ministre gabonais de la Promotion des investissements et le représentant pays de la Banque africaine de développement a permis d’identifier les domaines à financer.

La Banque africaine de développement (BAD) devra soutenir le Gabon dans ses efforts de diversification de son économie. C’est ce qui ressort de l’audience accordée mardi par le représentant de cette institution pour le Gabon au ministre de la Promotion des investissements. Robert Masumbuko et Jean-Fidèle Otandault ont à l’occasion échangé sur les domaines à financer.

Au sortir de ces échanges, le ministre gabonais s’est dit satisfait de cette rencontre. «La BAD est un de ces partenaires qui aident beaucoup les pays africains en matière de diversification de l’économie, promotion des investissements et surtout, amélioration du cadre des affaires. C’est dans ce sens que je suis venu échanger avec le représentant de la BAD pour voir comment nous accompagner dans la mission qui nous a été confiée. Je me suis réjoui du fait qu’un accord est déjà en cours. J’ai donc voulu faire le point des éléments qui bloquaient la mise en œuvre de cet accord», a lancé M. Otandault.

Du côté de la BAD, l’on a réaffirmé la volonté d’accompagner le pays d’Ali Bongo Ondimba dans ce chantier. «La diversification de l’économie est une priorité constante du gouvernement. Et le ministre de la Promotion des investissements est venu nous rappeler l’urgence de cette diversification. Et nous avons rassuré le ministre, la BAD est aux côtés du Gabon pour accélérer le programme de l’État en matière de diversification de l’économie», a indiqué Robert Masumbuko.

Pour lui, même si les réformes économiques initiées par le Gabon sont prometteuses, le pays a encore du chemin pour ce qui est de la diversification de son économie. «Encore une fois, la banque se tient aux côtés du gouvernement pour les actions très concrètes, pour que les entrepreneurs aient accès aux financements et aux marchés. L’objectif étant que le Gabon se délaisse de tous les sujets extractifs comme le pétrole, pour s’asseoir sur plusieurs piliers comme l’économie réelle du pays», a-t-il poursuivi.

Cette rencontre se tenait au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale d’un projet de loi autorisant le Gabon à contracter un emprunt de plus 41 milliards de francs CFA auprès de cette institution.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon Wood Show : “Nous voulons dénicher de potentiels clients pour intégrer notre banque” (Frédéric Obiang Ndong)

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *