Politique

Gabon : Des discours musclés à l’anniversaire du PDG

Libreville, Mardi 17 Mars 2015 (Infos Gabon) – « Comment plaire lorsque nous portons sur notre visage les traces encore fraîches des coups savamment assenés par nos compatriotes » sont les propos tenus par Vivien Amos Pea Makaga, le délégué national de l’Union de Jeunes du Parti Démocratique Gabonais (UJPDG), à l’occasions de La célébration du 47e anniversaire du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), samedi 14 mars, aux jardins botaniques de Libreville, en présence du couple présidentiel, Sylvia et Ali Bongo Ondimba, qui a ainsi découvert des discours plutôt musclés et aux allures de passage à l’offensive en vue des échéances politiques futures, notamment l’élection présidentielle de 2016.

« Le PDG doit donner l’exemple, le Gouvernement doit donner l‘exemple et vos collaborateurs doivent donner l’exemple », a indiqué Vivien Amos Pea Makaga en s’adressant au distingué camarade.

Et d’ajouter : « s’il est naturel de désirer s’asseoir à la table du roi, il n’en demeure pas moins qu’il soit plus courageux de savoir s’y retirer pour préserver et protéger ce dernier ».

Au moment où beaucoup sont très critiques à l’endroit des collaborateurs du Président de la République et Président du PDG, d’aucuns se demandent à quel proche du président, dans le parti, dans le gouvernement et à la présidence, le jeune Vivien Amos Pea Makaga fait-t-il allusion ?

Le délégué national de l’UJPDG va ensuite déclarer que « c’est dans l’harmonie des générations qu’un village se construit et dans l’harmonie des genres qu’il se pérennise ».

Certains vont ainsi penser à une invocation du passage de témoins entre générations, sujet d’actualité au vu des départs enregistrés au PDG, qui sont tous des anciens collaborateurs d’Omar Bongo Ondimba, le Président Fondateur du PDG.

Chrystel Limbourg IwengaSujet sur lequel Annie Chrystel Limbourg Iwenga, la déléguée nationale de l’Union de Femmes du Parti Démocratique Gabonais (UFPDG), a renchéri en affirmant que « les amis du Président fondateur ne sont pas ceux du distingué camarade, tous ne sont pas obligés d’être toujours au devant de la scène ».

Elle est même allé jusqu’à qualifier les derniers départs enregistrés dans le parti « d’épuration politique » pour « une machine qui s’auto nettoie » en prélude du « sacre de 2016 ». Elle a appelé ensuite le distingué camarade à se porter candidat à la présidentielle de 2016, tout en l’assurant du fidèle soutien des femmes.

« Nous avons pris nos responsabilités », a clamé quant à lui le camarade Faustin Boukoubi, Secrétaire Général du PDG, notamment en convoquant récemment le Premier ministre au siège du parti pour préserver l’image de tous. Il a en outre invité à la poursuite des réformes et l’amélioration de la gouvernance politique et économique.

Sur le fameux sujet des anciens hiérarques du PDG, qui véhicule la haine, il a affirmé que « cette violence peut se retourner contre leurs auteurs ».

S’agissant de la situation sociale marquée par la grève des fonctionnaires, Faustin Boukoubi a estimé que « le climat délétère ne profite à personne quelle que soit la nature de la revendication, il faut savoir s’arrêter », appelant ainsi à la reprise des cours, avant de laisser la place à la partie festive.

FIN/INFOSGABON/MD/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *