Politique

Gabon : Le gouvernement fixe le cap

Libreville, Mercredi 18 Octobre 2017 (Infos Gabon) – La dernière rencontre entre le chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement a permis d’échanger sur des sujets majeurs.

Immigration de qualité et coopération médicale

Dans le souci d’ouvrir davantage le Gabon aux investissements directs étrangers et à une immigration de qualité, le conseil des ministres a décidé de l’application immédiate du régime dérogatoire en matière d’établissement de visas d’entrée au Gabon en faveur des ressortissants des Etats-membres du G20 d’une part, et a confirmé l’engagement pris par le pays pour la libre circulation des personnes et des biens approuvée par les instances de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Ali Bongo Ondimba et son gouvernement n’ont pas caché à l’occasion leur satisfaction quant à la réussite des résultats de la caravane médicale effectuée par le navire médical chinois du 1 er au 08 octobre 2017 à Libreville. Le communiqué final ayant sanctionné la rencontre parle d’un «succès matérialisé par la forte mobilisation des populations ainsi que les résultats obtenus; lesquels dépassaient les prévisions faites».

L’opération en question s’inscrivait dans le domaine de la coopération agissante impulsée par le chef de l’Etat et a permis à 6 000 patients de bénéficier gracieusement de consultations aussi bien en médecine générale, qu’en soins spécialisés. Notamment en ophtalmologie, dermatologie, stomatologie, orthopédie et urologie.

Sur présentation du ministre d’Etat à la santé, il a été approuvé l’organisation, en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’une campagne de vaccination de la poliomyélite qui s’étendra du 18 au 21 octobre 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Loi des finances 2018

La rencontre de jeudi dernier a également permis au conseil des ministres d’adopter le projet de Loi de Finances pour l’exercice 2018. «Les orientations du projet de budget pour l’exercice 2018 s’inscrivent dans le cadre du Plan de relance de l’économie (PRE) défini par le gouvernement ainsi que l’accord signé entre l’Etat Gabonais et le Fonds monétaire international (FMI) en Juin 2017, pour une durée de trois (3) ans», poursuit le communiqué.

Dans ce contexte, le gouvernement entend articuler sa politique budgétaire autour de l’effort de mobilisation des recettes fiscales et douanières; la maîtrise et l’assainissement des dépenses publiques, notamment l’apurement de la dette intérieure et la maîtrise de la masse salariale tout en préservant les secteurs prioritaires; la poursuite de la politique sociale du gouvernement.

Pour tenir compte de ces différentes préoccupations, le projet de budget de l’Etat au titre de l’année 2018, s’équilibre en recettes et en dépenses de l’ordre de plus de 2.688 milliards de francs CFA. Soit une baisse de plus 171 milliards de francs. Le conseil des ministres mise sur une amélioration des recettes par l’effet du renforcement des opérations de mobilisation des recettes fiscales et douanières. Quant aux dépenses, elles seraient plafonnées à plus de 2 milliards de francs, soit une hausse de 146 milliards de francs CFA.

«Cette augmentation est essentiellement liée à la comptabilisation de la contrepartie des recettes affectées», précise le communiqué. Mais il convient de relever que le gouvernement entend accorder une priorité aux investissements avec une hausse budgétaire de 11,6 milliards de F par rapport à l’exercice budgétaire 2017. «Il est à préciser que les dépenses d’investissement seront consacrées principalement au renforcement de la politique de développement des infrastructures et aux services sociaux de base», mentionne le communiqué final lu par le Porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie By Nze.

Election d’un sénateur

Le conseil des ministres a également adopté des deux projets de décrets. Notamment celui fixant la date limite de dépôt des déclarations de candidature à l’élection partielle d’un sénateur du premier arrondissement de la Commune d’Oyem, province du Woleu-Ntem, et celui portant ouverture de la campagne électorale et convocation du collège électoral en vue de l’élection d’un sénateur.

La date limite de dépôt des déclarations de candidature est fixée au mardi 24 octobre 2017 à 18 heures. Alors que la campagne électorale sera ouverte le mercredi 08 novembre 2017 à 00 heure et close le vendredi 10 novembre 2017 à 24 h. Le collège électoral est convoqué quant à lui le samedi 11 novembre 2017. Le scrutin se déroulera de 7 h et à 18 h.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *