Politique

Gabon : Séraphin Ndaot éclaire sur la posture de dialogue de son parti

Libreville, Mardi 4 Novembre 2014 (Infos Gabon) – Me Séraphin Ndaot Rembogo, président du Parti pour le Développement et la Solidarité Sociale (PDS), a tenu une conférence de presse jeudi, à Libreville. Occasion pour lui d’aborder plusieurs questions nationales et internationales du moment, après respectivement sa rentrée politique officialisée il y a quelques jours à Port-Gentil, puis sa participation à la récente rencontre des signataires du pacte social avec le Chef de l’Etat gabonais.

L’ancien Maire de Port-Gentil, Séraphin Ndaot Rembogo a rappelé jeudi au cours d’une conférence de presse, la genèse politique de son parti en déclarant : « notre formation politique est issue du parti gabonais du progrès, le PGP de feu Pierre Louis Agondjo Okawé ».

Il dira ainsi son encrage dans l’idéologie de l’opposition ouverte au dialogue hérité du PGP. Un dialogue politique qui porte aujourd’hui sur des questions d’intérêt général, à l’instar du pacte social lancé par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et dans lequel il est prêt à contribuer. D’où ainsi sa participation à la réforme du système sanitaire gabonais via la plateforme qui va être constitué par le Premier ministre, en suite de la déclaration du Président de la République mercredi dernier.

Se prononçant sur le bilan des 5 ans de règne du Président Ali Bongo Ondimba, Me Ndaot a estimé que « l’action du pouvoir en place n’est pas globalement mauvaise », tout en citant des avancées qu’il observe dans certains secteurs, comme la route.

Néanmoins, il a relevé un disfonctionnement concernant la prime d’incitation à la performance (PIP) instituée par les autorités gabonaises. Il en reconnaîtra la bonne vision, mais en déplorera le flou sur les critères d’attribution.

Par ailleurs, Me Ndaot a souhaité la remise en liberté de Me Louis Gaston Mayila, qui est incarcéré pour des démêlés avec la justice gabonaise.

De même le Président du PDS asouligné le climat de tension qui accompagne la grève des distributeurs de produits pétroliers à Port-gentil.

Evoquant l’actualité internationale, Séraphin Ndaot Rembogo reprouvera la révision constitutionnelle projetée au Burkina Faso pour que son Président de la République se représente après deux mandats.

FIN/INFOSGABON/TM/2014

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *