International

La Chine s’arme à hauteur de 2 milliards de dollars en Russie

Libreville, 20 février 2013 (Infos Gabon) – Le Directeur Général de Rosoboronexport, agence fédérale d’exportations d’armes, Anatoli Issaïkine, a déclaré qu’en 2012 des contrats d’exportation avaient été conclus pour 17,6 milliards de dollars. La part de la Chine est de 12 %, soit plus de 2 milliards de dollars.

2 milliards de dollar. C’est le montant qu’a décidé d’investir la Chine pour son armement militaire auprès de la Russie son allié.

Le dirigeant de Rosoboronexport auprès de qui la Chine a souscrit n’a pas cité des données exactes sur les fournitures des armes russes en Chine. L’année dernière, le Service fédéral de coopération militaro-technique a communiqué qu’en 2011 la part de la Chine dans les ventes d’armes et de matériel de guerre russes s’était élevée à 15 % pour atteindre un montant de 1,9 milliard de dollars. En 2012, ce taux a augmenté davantage. Une récession dans le commerce d’arme russo-chinois est ainsi surmontée.

Quelles nouvelles armes russes achète la Chine ? Les médias fournissent les informations confirmées sur deux contrats d’un montant total de 1,3 milliard de dollars pour 140 moteurs AL-31F et 52 hélicoptères Mi-17. Le contenu des autres contrats de 800 millions de dollars reste inconnu. Il va de soi qu’un contrat de fourniture d’un matériel nouveau pour une telle somme ne resterait pas inaperçu par les médias russes.

Selon toute vraisemblance les contrats de 800 millions de dollars ne sont pas liés à la livraison du matériel nouveau, mais à la modernisation du matériel fourni dans les années 1990 et au début des années 2000. Notamment à cette époque la Chine a reçu 20 bataillons de systèmes S-300P/PMU/PMU1 qui peuvent être portés à hauteur de S-300PMU2 Favorit que la Chine a acheté plus tard.

La modernisation doit également concerner les avions Su-27/Su-30 livrés précédemment et le matériel naval de construction russe.  Anatoli Issaïkine a déclaré que l’année dernière des contrats avaient été signés avec la Chine pour des recherches et le développement dans l’intérêt de l’industrie de défense chinoise et une production conjointe de systèmes d’armements. Par le passé, une série de systèmes d’armements chinois  a été développé avec la participation active des spécialistes russes. Les résultats les plus notoires de cette coopération sont l’avion de chasse FC-1, l’avion d’entraînement et de combat L-15 et le système de DCA HQ-16.

Cette pratique doit évidemment gagner en ampleur ce qui entraînera l’augmentation de fournitures militaires russes à la Chine. Une coopération militaro-industrielle devient plus étroite entre les deux pays. Dans son cadre, la Russie fournit des moteurs, des systèmes de pointage et des composantes électroniques pour les armes chinoises. Une telle coopération est le meilleur moyen de renforcer la confiance dans le domaine de la sécurité.

2013 peut devenir année record dans les ventes d’armes russes à la Chine. Plusieurs grands marchés sont en état de discussion. Il s’agit notamment de la fourniture de 24 chasseurs Su-35S, de quatre sous-marins Amour 1650, des systèmes de missiles S-400 et des avions de transport militaires Iliouchine Il-76. Le seul contrat de fourniture des Su-35S étant évalué à plus de 1,5 milliard de dollars.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *