Social

“Nous nous interrogeons très sincèrement sur les objectifs poursuivis par cette démarche de grève”, Madeleine Berre

Libreville, Mercredi 22 Janvier 2020 (Infos Gabon) – Le ministre du travail a fait le point sur la réforme du Code du travail en gestion. Au cours d’une conférence de presse mardi, elle a fait état du climat de transparence qui a prévalu tout au long de la rédaction de celui-ci. Mme Berre, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, dit ne pas comprendre les mobiles de la grève initiée par les partenaires sociaux. Les détails dans cet entretien.

Infos Gabon : Quel est l’objectif de cette rencontre avec la presse madame le ministre ?

Madeleine Berre : Nous voulons faire un point sur la réforme du Code du travail. Nous avons souhaité rassurer l’ensemble des partenaires sociaux en rappelant, dans un premier temps, le contexte qui prévaut autour de cette réforme du code du travail.

Infos Gabon : Pouvez-vous revenir sur les motivations de réforme du Code du travail ?

Madeleine Berre : Cette réforme du Code du travail est partie de la réforme de 2014. La version qui avait été soumise au conseil d’Etat a été retirée en 2019 pour examiner la pertinence des enjeux qui étaient intégrés, aux enjeux actuels. Nous avons donc, procédé à une relecture de cette loi.

Infos Gabon : Aujourd’hui, les partenaires sociaux donnent l’impression d’être surpris du contenu des réformes du projet du nouveau code. Ont-ils pris connaissance de celui-ci après des amendements apportés, et à quel niveau se trouve-t-il ?

Madeleine Berre : Au terme de cette relecture, des amendements ont été apportés. Ce document avait été soumis à une concertation avec les partenaires sociaux, celle-ci a eu lieu le 19 août dernier. À cette occasion, l’ensemble des partenaires sociaux nous ont remis un document contenant l’ensemble de leurs contributions. Nous avons eu à la fois la contribution des travailleurs et des employeurs.

A la suite de ce travail plein d’enrichissement, nous avons réprocédé à une nouvelle version tenant compte des contributions des deux parties. Par la suite, nous avons soumis ce document à l’examen du gouvernement. Il était important que le gouvernement s’approprie les enjeux de cette réforme et participe aussi à son enrichissement.

Nous ne sommes mêmes pas arrivés au début du processus d’adoption du nouveau Code du travail. Nous ne sommes qu’à la phase de rédaction. Nous avons donc été surpris de voir que, les partenaires sociaux avec lesquels nous travaillons ont produit cette menace de grève nationale. Celle-ci est considérée comme une grève d’avertissement.

Infos Gabon : Avez-vous eu un échange récemment avec les partenaires sociaux, sur cette réforme du code du travail ?

Madeleine Berre : Vendredi dernier, nous avons rencontré onze (11) confédérations syndicales du secteur privé pour leur présenter les enjeux de la réforme du nouveau Code du travail en vue de les rassurer vu que ces derniers menacent de rentrer en grève. Nous avons expliqué la méthodologie qui consiste à s’imprégner des recommandations que nous devons recevoir de la part des travailleurs et des employeurs. 

Pour les employeurs, nous avons la responsabilité de revoir le cadre du système qui permet de préserver les emplois. Pour les travailleurs, nous avons la responsabilité de les garantir les emplois. C’est dans cette dynamique que nous avons initié des discutions.

Infos Gabon : Quel est l’objectif de la trêve sociale demandée par le Premier ministre aux partenaires sociaux?

Madeleine Berre : A ce sujet, c’était une façon pour le Premier ministre de dire aux agents de l’administration publique, que nous avons besoin de temps pour engager des réformes. Nous souhaitons mettre un cadre de travail avec ces derniers. Ces cent quarante recommandations que vous avez reformulées dans ces ateliers, nécessitent que nous nous donnions le temps de travailler ensemble pour que l’on avance. 

Nous étions aussi surpris de voir qu’à peine clôturé le forum de la fonction publique, nous avons eu un démarrage sur un avant-projet. Nous nous interrogeons très sincèrement sur les objectifs poursuivis par cette démarche de grève.

FIN/INFOSGABON/LK/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 13 au 19 janvier 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *