Economie

Port à Marchandises et Port minéralier : Olam Gabon affiche ses ambitions

Libreville, Jeudi 12 Janvier 2017 (Infos Gabon) – Olam Gabon organise depuis mercredi un voyage de presse à l’effet de présenter ses projets et réalisations qui devront générer à terme près d’un millier d’emplois au Gabon. Les journalistes se sont rendus au Port à Marchandises et au Port Minéralier d’Owendo.

Initié par la société Olam Gabon, le voyage de presse entamé mercredi dernier a démarré par le Terminal général cargo (Port à marchandises) et le Port minéralier d’Owendo. Cette visite des chantiers qui s’étendra jusqu’au 30 janvier prochain a pour objectif d’évaluer le niveau d’investissement des projets de cette structure et leur impact socio-économique sur le Gabon.

Les hommes des médias ont pu découvrir les deux structures réalisées par Gabon special economic zone (GSEZ). Deux projets que la société Olam réalise avec la collaboration du gouvernement gabonais, contribueront à l’épanouissement.

Bâti sur une superficie de 420 mètres de longueur et 200 mètres de largeur, le Terminal général Cargo devra, selon les responsables, «favoriser, grâce à ses équipements modernes, un acheminement rapide des marchandises pour un coût de passage portuaire amoindri».

Conçu en deux phases, la première porte sur le transbordement par barges pour une capacité annuelle de trois millions de tonnes et le chargement. La phase 2 quant à elle concerne le déchargement automatisé avec roue-pelle pour une capacité annuelle maximale de 10 millions de tonnes avec une estimation de plus 600 emplois à long terme. Les travaux ont démarré il y a un an.

Pour Bertrand Rose, responsable logistique et développement de GSEZ, ce terminal a été conçu pour «réduire le temps de la manutention des marchandises au niveau du port».

Quant au Port minéralier, il devra avoir à terme une capacité maximale de 10 millions de tonnes par an et sera doté de 90 wagons d’une capacité de 80 tonnes chacun et 1,5 km de rails. Il est bâti sur une superficie de 45 hectares.

Pour Philippe Gery, directeur des opérations portuaires de Gabon special economic zone (GSEZ), cette infrastructure est une zone de transit multi utilisateurs. Il s’agit d’«un outil au service de la diversification du secteur des transports pour relever le défi majeur d’offrir les capacités logistiques d’envergure pour les miniers voulant s’installer au Gabon pour exporter leur production», a-t-il expliqué.

D’après lui, «le projet permettra d’accélérer la croissance, améliorer la compétitivité du pays et les échanges extérieurs, réduire et mutualiser les coûts jusqu’alors trop onéreux, créer des milliers d’emplois.» A long terme, l’infrastructure devra générer près de 300 emplois directs et 1000 indirects.

Ce jeudi, les journalistes se sont rendus à la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, une autre réalisation du partenariat entre la société Singapourienne Olam et l’Etat gabonais. Sur place, plusieurs entreprises développement des activités variées.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *