Politique

Union nationale : A qui profite la rupture ?

Libreville, Jeudi 28 Juillet 2022 (Infos Gabon) – Cette formation politique de l’opposition est secouée par une crise interne avec l’avènement de l’Union nationale initiale créée par Paul-Marie Gondjout.

Le divorce est consommé au sein de l’Union nationale (UN). Ce parti politique de l’opposition gabonaise est secoué par une scission avec la naissance le 22 juillet dernier d’une nouvelle entité présidée par Paul-Marie Gondjout. Ce désormais ex-cadre de l’UN présidée par Paulette Missambo vient de créer l’Union nationale initiale (UNI).

Ce schisme est la conséquence d’une crise de succession qui dure depuis la présidence de Zacharie Myboto. D’autant plus qu’entre Mme. Missambo et M. Gondjout, ça n’a jamais été le parfait amour. L’élection de la première à la tête de cette formation politique le 13 novembre 2021 au terme d’un congrès à rebondissements, n’a jamais été digérée par le second. Candidat malheureux, cet ancien secrétaire exécutif adjoint de l’UN, n’a cessé de multiplier des actes de défiance à l’égard de la nouvelle présidente.

La création de ce nouveau courant est un véritable coup de massue pour l’UN, à un an de l’élection présidentielle. S’appuyant sur les Statuts du parti, Maxime Minault Zima Ebeyard, secrétaire exécutif de l’UN et fidèle à Paulette Missambo, somme, dans un document interne daté du 25 juillet dernier, le Collectif d’élus ayant rejoint la nouvelle tendance de clarifier leur position au plus tard le 30 juillet 2022. Notamment l’article 6 alinéa 3 qui dispose que « l’appartenance à l’Union nationale est exclusive de toute adhésion à une autre forme de formation politique au sens de l’article 6 de la Constitution de la République gabonaise » et que « tout manquement à la présente disposition entraîne la radiation automatique ».

Cette sortie intervient à la suite de la mise en place par Paul-Marie Gondjout du Bureau national de sa tendance. Alors que dans le camp des dissidents dont le siège se trouve au quartier Ancienne-SOBRAGA, propriété de Zacharie Myboto, beau-père de Paul-Marie Gondjout, soupçonné à tord ou à raison de rouler pour son gendre, prévaut une sérénité apparente. Affaire à suivre.

FIN/INFOSGABON/SM/2022

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Les Démocrates : Guy Nzouba Ndama rempile

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *