Economie

Affaire BGFIBank-E-Doley Finance : Ça va se jouer entre Paris et Libreville

Libreville, Mercredi 19 Février 2020 (Infos Gabon) – Alors que le volet lié à la contrefaçon se déroulera en France, celui portant sur la rupture abusive des relations contractuelles aura lieu au Gabon.

La Cour d’appel de Paris a tranché mardi dans l’affaire opposant la société BGFI Holding Corporation à E-Doley Finance en reconnaissant les compétences des juridictions françaises et gabonaises dans ce différend. «La cour (…) renvoie l’examen de l’action en contrefaçon de logiciel diligentée par la société E-Doley Finance contre la société BGFIBank Gabon et la société BGFI Holding Corporation devant le tribunal judiciaire de Paris», tranche-t-elle.

Pour ce qui est du volet portant sur la rupture abusive du contrat, elle renvoie l’affaire devant la justice gabonaise. «La rupture brutale alléguée a bien eu lieu au Gabon » et « ne peut relever de la compétence du tribunal de commerce de Paris», indique l’arrêt de la Cour d’appel de Paris.

De l’avis d’expert, cette juridiction a tout simplement tranché au juste milieu. «Elle n’est en rien une victoire pour E-Doley. En réalité, la Cour d’appel a fait une sorte de jugement de Salomon en coupant la poire en deux. Celle-ci a considéré que si les juridictions françaises étaient compétentes sur un aspect du dossier, mais pas sur l’ensemble de celui-ci contrairement aux plaidoiries des avocats d’E-Doley.

En outre, il ne s’agit pas d’une décision au fond, donc cela ne présage en rien d’une éventuelle condamnation ou d’une relaxe à venir»,commente un financier. 

BGFIBank, le leader de la finance en Afrique centrale,  à travers son conseil, Me Martine Cholay, dit être confiant dans cette affaire.

FIN/INFOSGABON/EM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La Revue de la presse Gabonaise de la semaine du 10 au 16 Février 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *