International

Crise Sénégalo-Gambienne : la CEDEAO au secours de Yaya Jammeh

Libreville, Dimanche 10 Avril 2016 (Infos Gabon) – Dans la sous-région ouest-africaine, la Gambie et le Sénégal ne parlent plus le même langage. Les deux pays se regardent en chiens de faïence. Du coup, la frontière est fermée. Les Gambiens en souffrent, parce qu’ils se ravitaillent au Sénégal, même pour le fuel. Pour débloquer cette situation, qui s’alourdit de plus en plus pour ses populations, Yaya Jammeh sollicite l’implication de la CEDEAO.

Une mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avait séjourné récemment en Gambie pour aider à résoudre le différend frontalier entre Dakar et Banjul. C’est pour décanter la crise Sénégalo-gambienne. Car, les populations gambiennes n’en veulent plus de cette crise, qui plonge même leur pays dans le noir, faute de carburant pour alimenter les centrales électriques du pays ; les transporteurs sénégalais ayant imposé un blocus aux deux points de passage entre les deux Etats : Bara et Farafegne.

Pour le chargé des questions douanières à la Cedeao, Salif Tiemtore, « l’objectif est de trouver avec les autorités gambiennes et sénégalaises une solution à la fermeture de la frontière. En vigueur depuis le 11 février dernier, la mesure a eu un impact négatif sur le commerce entre les deux pays ».

Il a rencontré le ministre Gambien du commerce, de l’industrie et de l’intégration régionale. Après quoi, il est venu à Dakar pour écouter la partie sénégalaise, aux fins de rendre compte à son mandataire. Mais, la tension est toujours vive entre ces deux pays. Les autorités Gambiennes maintiennent toujours leur plainte qu’elles ont déposée auprès de la commission de la Cedeao. Elles veulent obtenir gain de cause et un arbitrage de leur différend frontalier.

Aux dernières informations, le président gambien serait maintenant disposé à ramener les prix de la traversée de son pays par les transporteurs sénégalais, source de la crise au tarif antérieur de 40 000 francs Cfa, qu’il voulait relever à 400 000 francs Cfa.

FIN/INFOSGABON/GM/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *