Revue de presse

Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 19 au 26 juillet 2020

Libreville, Lundi 27 juillet 2020 (Infos Gabon) – L’actualité gabonaise de la semaine écoulée a été marquée par la prestation de serment des membres du nouveau gouvernement, la reprise des cours dans le secteur éducation, ainsi les réactions des opposants.

Politique

‘’L’Union’’ du 24 juillet, à la page 4 titrait : ‘’Primature : Osssouka Raponda désormais au fait des dossiers’’. Le mercredi 22 juillet dernier, Rose Christiane Ossouka Raponda, le nouveau Premier ministre a reçu des mains de son prédécesseur, Julien Nkoghé Bekalé les dossiers de la Primature. C’était au cours d’une cérémonie de passation des charges présidée par le secrétaire général du gouvernement, Jonas Lola Mvou.

Le quotidien progouvernemental ‘’L’Union’’, dans sa livraison du 25 juillet 2020, à la page 5 titrait sans ménagement : ‘’le Premier ministre Ossouka, une si belle entame !’’. En effet, à l’entame de son travail, elle a réservé sa première sortie officielle à la hiérarchie du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir). C’est un signal fort pour Rose Christiane Ossouka Raponda qui restaure le crédit et la confiance des militants. C’est en empruntant les chemins les plus difficiles que l’on s’assure de merveilleuses destinations.

Signalons que le Chef du Gouvernement a également été reçu par la Présidente de la Cour constitutionnelle. Le nouveau Premier ministre est allé puiser la sagesse et la connaissance chez Marie Madeleine Mborantsuo par rapport à son expérience.  

‘’L’Aube’’, dans sa livraison du 20 juillet, à la page 4 voit plutôt ‘’Rose Christiane Ossouka Raponda : une éternelle pistonnée en listant une série de raisons : son soutien à Marie Madeleine Mborantsuo. Mais elle a laissé 27 milliards de francs CFA dans les caisses de la Mairie de Libreville.

‘’L’Union’’, en kiosque le 23 juillet, à sa une, de la page 2 à 4, titrait : ‘’A la tâche !’’. Cinq jours après sa nomination, le gouvernement Ossouka Raponda est officiellement entré en fonction mercredi 22 juillet, à l’issue de la cérémonie de prestation de serment devant le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Ce, conformément aux dispositions de l’article 15 alinéa 4 de la constitution. Un conseil des ministres, le premier de ce cabinet s’est tenu dans la foulée.

Un autre son de cloche émane de l’hebdomadaire proche de l’opposition ‘’Nku’u le Messager’’ en kiosque le 21 juillet, à sa une et à la page 3 sur les activités gouvernementales. Il nous apprend que cette nomination est la consécration du parcours politique d’une femme dont l’intégrité morale et professionnelle ne peut faire l’objet d’aucun débat semant le doute. Elle a laissé ses empreintes partout où elle est passée. C’est la dernière carte avant 2023. Elle est attendue à des tournants.

A propos de ce sujet brûlant des hebdomadaires de la même veine distillent un peu de saveur sur l’équipe gouvernementale. ‘’Tempête d’Afrique’’, à la page 5 nous apprend que la tradition est rompue. C’est un choix hautement singulier, pour les Gabonais qui croient dans le potentiel inépuisable de la femme Gabonaise.

‘’L’information du mois’’ du 21 juillet 2020, à la page 2 estime que 60 ans après les indépendances, cette nomination vient rabattre les cartes politiques de l’heure.

‘’La Concorde’’ en kiosque le 24 juillet, à sa une et aux pages 4 et 5 se félicite du ‘’changement de gouvernement : Et voilà Hercule, en talons aiguilles !’’. Rose Christiane Ossouka Raponda serait chargée de mettre en œuvre le projet du président de la République pour le développement du pays. Pourra-t-elle réussir là où de très hauts cadres de la République ont échoué ? Elle doit se débarrasser d’une administration de tous les vices ; comme Hercule, elle doit conjurer tous les mauvais sorts des séries d’échecs.

‘’Le Mbandja’’, le bi-hebdomadaire en kiosque le 24 juillet à sa une et aux pages 3 et 7 fait un tour sur le ‘’traitement déshonorant des hauts cadres de l’Etat’’. Des marionnettes qu’ils manipulent et humilient, non sans citer quelques anciens Premiers ministres. Selon le journal, c’est donc tous les ministres qui devaient être éconduits et non lui seul (Julien Nkoghe Bekale, ndlr).

‘’Echos du Nord’’, dans son édition du 20 juillet, à sa une et à la page 3 nous apprend  une affaire aux antipodes des usagers dans les changements à la Primature. D’aucuns se demandent dans le jeu des mots sur le prénom Rose, avant de situer qui a été à la manœuvre pour la désignation du Premier ministre. Seule nous intéresse, les défis de l’heure.

‘’Matin Equatorial’’, hebdomadaire en kiosque le 22 juillet, pointe à sa une et à la page 2 la nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda à sa manière : ‘’la primature se conjugue au féminin !’’. Peut-on lire ’’Nommée Premier Ministre le 16 juillet dernier, en remplacement de JNB, elle devient la première femme à occuper ce poste prestigieux au Gabon. Sa promotion, elle la doit particulièrement à ses compétences et à son expérience d’autant plus que sa mission a été clairement définie, à savoir palier à l’urgence au redressement de l’économie.

‘’Le Temps’’, quant à lui s’interroge, ‘’un nouveau gouvernement avec quels moyens ?’’ Ils sont attendus sur le terrain des actions. Les préoccupations des populations dans un contexte de la crise sanitaire. Le nouveau gouvernement aura-t-il les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs. That’s the question.

‘’Gabon Matin’’, hebdomadaire en kiosque le 20 juillet à sa une et de la page 2 à 5 nous informe à propos de la primature qu’il faut ‘’gouverner autrement’’. C’est, en effet, la technocratie mise en évidence. Elle, dans sa promotion, elle n’aura pas d’état de grâce, vu les défis de l’heure. Les chantiers prioritaires : les travaux du réseau routier national.

‘’La Loupe’’ du 22 juillet, à sa une et  à la page 5, fait la part belle à ce ‘’baptême du feu pour le Premier ministre : Rose Christiane Ossouka Raponda face à la fronde des personnels de santé’’. Le journal révèle que le Premier ministre et son ministre de la santé n’auront pas eu d’état de grâce. Les personnels de santé exigent le paiement de la prime covid promise le 21 mai dernier par le président Ali Bongo Ondimba.

‘’L’Aube’’, à la page 4, s’intéresse plutôt à Julien Nkoghé Bekalé. Alors qu’il était en Conseil interministériel, il a appris, comme tout le monde, son limogeage par la voix du secrétaire général de la Présidence de la République. Reviendra-t-il à l’Assemblée nationale ou va-t-il arpenter d’autres sentiers du régime ?

‘’Le scarabée’’, à sa une et à la page 3 renchérit au sujet du récent remaniement du gouvernement : les Gabonais se sont réjouis de joie. Peut-on lire en commentaire concernant le passage de Julien Nkoghe Bekale, il n’a pu mener à terme les travaux de réhabilitation de la route PK-Ntoum et Ntoum-Cocobeach, long de 80km.

‘’L’Union’’ du 23 juillet, évoque l’activité présidentielle concernant la réforme de la CEEAC. Le journal nous apprend que le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, assurant actuellement la présidence tournante de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), a reçu le Secrétaire Général de cette organisation sous-régionale. Au centre de leurs échanges, l’importance pour les chefs d’Etat et de gouvernement à trouver une réponse collective aux défis auxquels font face les Etats membres : pandémie ; relance économique ; croissance et emploi.

‘’L’Union’’ du 23 juillet, ‘’Le Liban salue le leadership féminin au  Gabon’’. En effet, la promotion féminine au Gabon, le nouveau gouvernement, le coronavirus, la contribution de la communauté Libanaise dans le plan de relance de certaines filières socio-économiques. Telles sont les thématiques au centre des échanges que Mme Aline Younès, Ambassadeur du Liban au Gabon a eus récemment avec Mme Marie Françoise Dikoumba, Gouverneur de la Province de l’Estuaire.

‘’L’Union’’ du 24 juillet, à la page 4, ‘’Akanda : Yvon Patrick Rombogouera officiellement installé’’. En effet, le ministre d’Etat à l’Intérieur, Lambert Noël Matha, a installé Yvon Rombogouera, dans ses fonctions de Maire d’Akanda le 23 juillet dernier. Il a déclaré : ‘’Aujourd’hui, nous représentons un espoir de changement dans la gestion de notre commune’’.

Dans son édition du 21 juillet, ‘’L’Union’’ à la page 6 revient sur la sortie du porte-parole de la Présidence de la république, Jessye Ella Ekogha. Il a donné les raisons qui ont prévalu dans le choix porté par le Chef de l’Etat sur l’actuel Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda lors de la rencontre avec la presse nationale et internationale. Les priorités sont le redressement de l’économie et assurer la sécurité en matière de santé. Le bon profil à la place qu’il faut, selon lui.

Coronavirus

‘’L’Union’’ du 25 juillet, à la page 4 titrait : ‘’Vaccin Moderna : troisième phase d’essais cliniques ce lundi 27 juillet’’. Actuellement en essai clinique, le mRNA-1273 de Moderna sera mis à l’épreuve chez 30 000 personnes dès fin juillet. C’est dire que la recherche sur un vaccin anti-covid-19 donne déjà des résultats encourageants. Le Royaume-Uni a déjà commandé 100 millions de doses du vaccin.

A la même page : ‘’L’OMS inquiète de la résurgence du covid-19 en Europe’’. Il faut lever les restrictions avec attention. Une détection rapide des cas, l’isolement, le traçage et les quarantaines.

Toujours à la même page, ‘’Plus de 500 décès en 24 heures en Afrique du Sud et les hôpitaux malgaches submergés’’.

L’Afrique du Sud a enregistré un nombre de record de décès, en 24 heures 572 personnes mortes de cette pandémie. Le Président Cyril Ramaphosa a annoncé la fermeture des écoles publiques pour une durée d’un mois. A Madagascar, la capitale Antananarivo, les hôpitaux sont débordés et ne reçoivent plus des cas graves, faute de place et de matériel.

‘’L’Union’’ du 23 juillet, à la page 5 revient sur l’accélération de la pandémie en Afrique qui inquiète aussi l’O.M.S. Pourtant, le continent est le deuxième le moins touché par l’épidémie du nouveau coronavirus. ‘’Résistant virus, vaccin en vue’’. Dans les pays diagnostiqués, près de 15 millions, près de 8 millions de cas guéris. C’est la course au vaccin qui bat son plein. L’espoir semble résider.

‘’L’Union’’ du 22 juillet, à la page 4 titrait : ‘’Gabon : une évolution moins alarmante’’. En effet, 6433 cas testés positifs le 20 juillet. Chiffres qui pourraient évoluer au cours des 24 h prochaines. On enregistre chaque jour de nouveaux cas de covid-19 à Libreville comme dans l’arrière-pays.

‘’L’Union’’, dans sa livraison du 21 juillet, à la page 4 nous apprend que le Groupe Total a renforcé son dispositif sécuritaire. Une opération de désinfection est une stratégie de lutte contre la pandémie covid-19. Le contrôle systématique des accès à ses bâtiments, masques, gels hydroalcooliques.

Pour clôturer cette rubrique, ‘’L’Union’’ du 20 juillet et ‘’Le Temps’’ rapportent qu’une hausse des cas signalée vendredi passé, c’est la crainte d’un rebond de l’épidémie. La consommation de fruits est conseillée durant la crise de covid-19. L’OMS montre qu’il existe une réflexion bidirectionnelle entre le covid-19 et le groupe des maladies non transmissibles (AVC, diabète, cancer, santé mentale).

Alors que ‘’Le temps’’ titrait ‘’Copil : qui peut remplacer Guy-Patrick Obiang Ndong ?’’. Près d’une semaine après la nomination du Dr Guy-Patrick Obiang Ndong au gouvernement en qualité de ministre de la santé, le comité de pilotage du plan de veille de la riposte contre la pandémie du coronavirus (COPIL) n’a pas toujours de porte-parole.

Vie des partis

‘’L’Union’’ du 23 juillet à la page 6, ‘’Donner un coup de pouce à la MRSE’’. C’est le titre qui relate les échanges du secrétaire général adjoint 2 du Parti Démocratique Gabonais (PDG), chargé des Relations avec les partis politiques et associations en vue de raviver la Majorité Républicaine et Sociale pour l’Emergence (MRSE). Après les responsables du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), de Restauration des Valeurs (RV), de Conscience et Action Citoyenne (CAC), des Sociaux-démocrates Gabonais (SDG) et du Bloc Démocratique Chrétien (BDC), c’était le tour de l’Union Démocratique et Républicaine (UDERE) de Victor Missanda. Ce dernier a pointé du doigt les écueils plombant le bon fonctionnement de la MRSE : financement, concertation. Victor Missanda a invité Mr nzondo à revoir la charte de la majorité afin de corriger les faiblesses.

Social

‘’L’Union’’ dans ses manchettes du 25 juillet, à la page 7 alerte sur ‘’la destruction de la mangrove à Akanda : les auteurs interpellés !’’ ‘’Comment comprendre que la préservation du milieu naturel n’intéresse pas les propriétaires de terrain dont les travaux entrepris détruisent une surface importante de la mangrove ? Ils vont être convoqués par le Ministre en charge de l’environnement. Les coûts liés aux dommages et réparations seront évalués, a indiqué Stanislas Stephen Mouba, directeur Général de l’Environnement et de la protection de la nature.

Toujours au sujet de l’environnement, la livraison du 24 juillet, à la page 5 fait la part belle aux parcs nationaux : ‘’les 13 nouveaux conservateurs désormais à l’ouvre’’. Selon la secrétaire exécutif de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), Christian Tchemambela, c’était l’occasion pour lui de présenter les grands axes des missions des intéressés compte tenu des enjeux de l’heure en matière de gestion des parcs nationaux.

‘’L’Union’’ du 22 juillet à la page 4 renchérit sur le don du Parti Démocratique Gabonais (PDG) : ‘’des masques et gels dans le 6e arrondissement. C’est le secrétaire d’arrondissement du PDG, Alexandre SIMA qui a remis symboliquement des bavettes et gels hydroalcooliques au 6e arrondissement. Objectif : participer à la lutte contre le ‘’tireur invisible’’ dans les sept fédérations et sensibiliser au strict respect des mesures barrières : bambouchine, cité rose, évasion.

A la page 8, le quotidien évoque la vie associative, ‘’Agnos 2020 lance ses activités : ’’c’est une association à but non lucratif qui lutte contre la précarité. Les plus forts aident les plus faibles contre la pauvreté en créant de petites unités économiques, favoriser l’insertion des jeunes en difficultés.

‘’L’Union’’ du 21 juillet, à sa une et aux pages 2 et 3 fait un tour de l’enseignement supérieur et l’éducation nationale, ainsi que sa livraison du 20 juillet et celle du 23 juillet. Il ressort de ces manchettes que les cours pour les élèves de Terminales des établissements secondaires ont repris le lundi 20 juillet. Le dispositif de sécurité et un protocole sanitaire sont stricts. Malgré les quelques ratés dans le transport, les élèves se sont débrouillés avec les ‘’clandos’’. Le port du masque est obligatoire, le calendrier a été aménagé.

Un autre son de cloche sur ce sujet de la reprise des cours de la part des journaux privés : la loupe, l’aube, échos du nord, la Tempête d’Afrique et Matin Equatorial.

Ils évoquent grosso modo. Sans espoir pour Mouguiama-Daouda qui se croit fort, alors qu’il doit restructurer deux secteurs en décomposition. Les élèves n’ont pas de bourses. La SNEVC et la CONASYSED ne cèdent rien sur les vacations avant la reprise des cours. Tempête d’Afrique parle de ‘génocide scolaire’ en évoquant l’article 26 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, selon Louis Patrick Mombo, Délégué national de la Conasysed. ‘’Echos du Nord’’ indexe la nouvelle équipe : entre enfumage et échec d’une reprise’’. ‘’Matin Equatorial’’ titrait ‘’les syndicats disent niet !’’.

A la page 14, de la livraison du 21 juillet, le journal nous apprend que Total Gabon était au chevet des structures hospitalières à Port-Gentil. Objectif : don de deux ambulances équipées, une dotation exceptionnelle pour les moyens roulants de l’hôpital départemental de Bendje.

Economie

‘’L’Union’’ du 25 juillet, à la page 7 nous éclaire sur la réception des dossiers en cours du ministre du budget, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, des mains du Secrétaire Général du gouvernement, Jonas Lola Mvou. Il a pris ses fonctions jeudi. Ce dernier était ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga. C’est un appel au dévouement et à la maîtrise de la dépense publique.

A la page 8, le quotidien nous apprend qu’à la Fonction publique, il y aurait suspension de solde des fonctionnaires non recensés dès cette fin du mois. C’est l’annonce faite dans un communiqué de presse, suite à l’opération de recensement des fonctionnaires dont la seconde phase de mai à juin 2020, s’arrime aux dispositions de la loi N°1/2005 du 4 février 2005 portant statut général de la Fonction Publique, en son article 78.

Dans sa livraison du 23 juillet, ‘’L’Union’’ aborde la problématique des premières récoltes à la page 7. A cet effet, trois familles témoins viennent, qu’elles ont invité à participer à la récolte et à la dégustation des premiers produits.

A la page 8, ‘’les transitaires se mettent en règle’’. En effet, la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects a servi de cadre, le 20 juillet dernier, à la session du comité consultatif national des commissionnaires en douanes agréés. Il s’agit de régulariser les dossiers des opérateurs qui exercent avec des autorisations provisoires.

‘’L’Union’’ du 22 juillet, à sa une et aux pages 2 et 3 revisite l’hôtellerie. ‘’Pas sortis de l’auberge !’’ Un titre qui sonne comme un glas, ils ouvrent, l’espace d’un contrôle. Ils sont sommés la semaine dernière de fermer. Les gérants de restaurants n’ont pas respecté à la lettre, le protocole sanitaire. Mais le cri de détresse des tenanciers de bars, il faut disposer d’une terrasse pour la distanciation…

A la page 6, ‘’Transmed propose la santé à domicile’’. En effet, les ambulances de la nouvelle entreprise ont pour particularité la pratique des soins à domicile. Suite à un coup de fil, ils honorent leur prestation. Trois ambulances et un local situé à Libreville pour les appels de détresse.

A la même page ‘’RDV Tour, un produit local pour vulgariser le tourisme’’. Il faut, en effet, promouvoir la destination Gabon. Avec le guide touristique pour les populations locales et les touristes pour le voyage et l’accompagnement touristique.

En bas, à la même page ‘’Marine Marchande : le renforcement de l’équipement en ligne de mire’’. En effet, la réfection et la réhabilitation du centre de santé des gens de mer constituent l’une des actions prioritaires de la direction Générale de la Marine Marchande (DGMM). Ce sont des travaux financés sur recettes propres de la direction générale.

‘’L’Union’’ du 21 juillet, à la page 5 nous apprend que le transport connaît une flambée des prix. D’où cette question : ‘’un retour à la normale est-il envisageable ?’’. En effet, sur tous les trajets, les prix ont valsé car avec la réduction du nombre de passagers, une nouvelle tarification est attendue. Comment revenir aux anciens prix ?

A la page 7, l’impact de la pandémie sur le secteur industriel et des PME, le soutien aux entreprises, l’ouverture des restaurants et hôtels, la gestion de la Banque Alimentaire, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Hughes Mbadinga Madiya considère dans l’entretien accordé à ‘’L’Union’’ du 21 juillet que ‘’les dégâts’’ provoqués par la crise du covid-19 sont considérables’’.

‘’L’Union’’ en kiosque le 20 juillet, à la page 5 renchérit sur l’industrie’’ de la beauté face au coronavirus. C’est en effet un métier de proximité de contact. Mais, comme tous les nombreux secteurs, a eu son lot de fermetures et de réouvertures. Avec l’allégement des mesures barrières, un peu de stratégies mises en place pour préserver leur santé, celle de leurs clients et employés.

En bas, on capitalise sur l’hygiène. Ces industries de la beauté se battent seules pour mettre en place des mesures sanitaires. Si l’Etat devrait procéder à des contrôles, quelle serait leur base tant rien n’a été donné.

A la page 7, ‘’les prix à la baisse au 1er trimestre’’. Bien que les prix des légumes et tubercules aient été orientés à la hausse’’, l’inflation aura été plutôt maîtrisé au 1er trimestre 2020. Les produits alimentaires et boissons non alcoolisées, les transports, statistiques de la Direction Générale de l’Economie et de la Politique Fiscale (DGEPF) au 1er trimestre 2020 qui a observé cette hausse des prix : secteurs primaires (+1,8%), secondaire (+1,0%) et tertiaire (+0,1%).

Société

Dans sa livraison du samedi 25 juillet, ‘’L’Union’’ à sa une et aux pages 2 et 3 titrait sans ambages ‘’suicide : la série noire’’, c’est tout un dossier dont la chronologie va de mi-mai à mi-juillet. Huit cas de suicide. On parle de série noire rarement connue dans notre pays. Quels sont les mécanismes par lesquels ils en sont arrivés à une telle extrémité. L’élément déclencheur est une accumulation de facteurs de stress, selon le psychiatre, le Dr Mexant LOSSA. Le corps doit évacuer la grande tension. L’état de crise surgit, suivi d’un facteur précipitant. C’est un péché grave condamné par la religion.

Sports

‘’L’union’’ du 21 juillet,  à la page 13 s’intéresse aux activités sportives. ‘’Brice Mbika Ndjambou : Il est temps d’arrêter de faire dans le bricolage’’. C’est une interview exclusive que le Président de la Ligue Nationale de football a eu à accorder à la rédaction du quotidien. Il revient sur les différentes décisions prises par le comité exécutif de la fédération Gabonaise de football (FEGAFOOT) : l’arrêt du championnat des D1 et D2 et ses incidences. Les difficultés financières. Il faut arrêter de faire dans le bricolage qui dure depuis plus de 3 ans.

Merci d’avoir consacré un peu de votre temps à la lecture de cette revue de presse. Nous comptons vous réserver ce même plaisir la semaine prochaine.

FIN/INFOSGABON/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon/Réouverture des lieux de culte:Le gouvernement étudie la faisabilité

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *