Elections Politique

Législatives et locales au Gabon : Le PDG en super favori

Libreville, Vendredi 14 septembre 2018 (Infos Gabon) – Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) pourrait remporter une large majorité des sièges mis en compétition lors de ce double scrutin.

Court-on vers une véritable razzia en faveur du Parti démocratique gabonais (PDG) lors des élections législatives et locales des 6 et 27 octobre prochains ? La question mérite la chandelle au regard de l’important déploiement sur le terrain du parti au pouvoir. Véritable machine de guerre, le PDG a présenté les candidats sur toute l’étendue du territoire aussi bien pour les législatives que les locales.

Grâce aux derniers renouvellements opérés lors de son dernier congrès, le parti au pouvoir ainsi requinqué devra affronter ces joutes électorales avec du sang neuf.  «Le renouvellement à l’occasion de ces élections est davantage à rechercher à l’intérieur même du PDG que dans une alternance entre la majorité et l’opposition, impossible à l’heure actuelle compte tenu des forces politiques en présence. En réalité, le PDG tend à suivre la trajectoire de certains partis-Etats, à l’instar de l’ANC en Afrique du Sud ou du MPLA en Angola où le renouvellement des acteurs et des idées politiques se fait à l’intérieur d’une même structure partisane», a commenté un enseignant de l’université Omar Bongo de Libreville.

La cacophonie observée au sein de l’opposition qui va à ce rendez-vous en rangs dispersés pourrait davantage permettre au PDG de réaliser un raz-de-marée. Foulant au pied le mot d’ordre lancé par Jean Ping, leader de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), plusieurs opposants qui hier lui étaient fidèles dans sa quête du pouvoir face à Ali Bongo Ondimba ont choisi de se lancer dans la course des législatives et des locales. La coalition mise en place par le Rassemblement héritage et modernité (RHM) d’Alexandre Barro Chambrier et l’Union nationale (UN) de Zacharie Myboto reste de loin un sujet d’inquiétude pour la formation politique d’Ali Bongo Ondimba.

Ping, jaloux de son leadership au sein de l’opposition et qui voit en cette désobéissance une sorte de trahison de ses alliés d’hier, ne saurait donc souhaiter voir ces derniers sortir la tête de l’eau à l’occasion. Et c’est justement dans ces divisions et cette désorganisation de l’opposition que le PDG entend faire sa balade de santé les 6 et 27 octobre prochains.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : La communication présidentielle fait son come-back

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *