Politique

Sommet de la CEEAC : Libreville a tenu à ses promesses

Libreville, Mercredi 18 Décembre 2019 (Infos Gabon) – La rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale tenue ce mercredi dans la capitale gabonaise a été couronnée de succès. Marquant ainsi le retour en triomphe du président gabonais, Ali Bongo Ondimba sur la scène internationale.

Tout est bien qui finit bien. Le Gabon aura relevé le défi de l’organisation, comme s’accordent à le reconnaitre plusieurs observateurs. En s’adressant ce mercredi 18 décembre 2019 devant ses hôtes en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Ali Bongo Ondimba a tenu à saluer le grand bond en avant que vient d’effectuer cette sous-région.

Sur son compte twitter, il relevait quelques heures auparavant que «ce 18 décembre 2019 marque un tournant historique pour la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale». Comme pour dire que l’histoire retiendra que c’est en terre gabonaise que la CEEAC a amorcé le virage de la modernité. «La CEEAC sera désormais dotée d’une architecture institutionnelle à la hauteur des défis à relever», dira-t-il.

En effet, le président gabonais se réjouit d’un heureux aboutissement du travail de réformer en profondeur cette organisation, une mission qui lui a été confiée lors du sommet extraordinaire de la CEEAC tenu à Ndjamena au Tchad en 2015. Celle-ci portait sur le projet de Protocole du Traité instituant la Commission de la CEEAC; le projet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX); le projet de Règlement financier; le projet de cadre organique et le projet du Statut du personnel révisé de la Communauté.

Après quatre années de dur labeur, il se félicite aujourd’hui des résultats obtenus. «C’est le fruit de quatre années de travail acharné», a-t-il relevé.  «Pour notre sous-région, il y aura un avant et un après», a poursuivi Ali Bongo Ondimba.

Au-delà de la bonne organisation, l’une des grandes victoires du Gabon à ce rendez-vous reste incontestablement l’implantation du futur siège de la commission de la CEEAC à Libreville au Gabon. Au nombre des chefs d’Etat présent, hormis Ali Bongo Ondimba, Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo, Idriss Déby Itno du Tchad, Faustin Archange Touadera de la Centrafrique, Evaristo Carvalho de Sao Tome et Principe qui ont honoré de leur présence cet événement.

Les six autres chefs d’Etat de la sous-région s’étant fait représenter par leur Premier ministre ou un membre de leur gouvernement. L’Union africaine y était présente à travers le président de sa Commission, Moussa Faki Mahamat, alors que l’Organisation des Nations unies (ONU) était représentée par le représentant spécial et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall.

Après plus d’un an d’absence due sans doute à un malaise, le président Ali Bongo Ondimba signe ainsi son grand retour sur la scène internationale.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Conseil de Sécurité des Nations Unies : L’Irlande sollicite le soutien du Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *